Superyachts : luxe, calme et écocide

Superyachts : luxe, calme et écocide

À propos

Le terme de "superyacht" désigne une embarcation dépassant 24 mètres, voire désormais 30 mètres, sous l'effet d'une course à l'allongement. Au début de ce siècle, il existait environ 2 250 vaisseaux de ce type dans le monde ; deux décennies et une crise financière plus tard, il y en a plus du double. Loin d'être anecdotique (en France, moins de 0, 01 % des immatriculations de véhicules maritimes à moteur sont concernées), la pratique de la plaisance de luxe, apparue au milieu du xixe siècle, met en évidence la sécession sociale et environnementale des plus riches.
Non pas caprice, excentricité, lubie de milliardaires au mode de vie extravagant ; mais reflet, expression, indice du monde comme il va. Non pas démesure, mais mesure - celle du délire général qui a pour nom "ordre social" . Forme contemporaine de la "réclusion ostentatoire" , la plaisance de luxe nous conduit tout droit aux grandes questions de notre temps - notamment à la reconnaissance juridique de l'écocide comme crime international.
De la lutte des classes à la surconsommation des riches, de la fraude fiscale à la délinquance environnementale, du greenwashing à la gestion différentielle des illégalismes : tirer le fil du superyachting, c'est dévider toute la pelote du capitalisme fossile.



Rayons : Entreprise, économie & droit > Economie mondiale > Economies comparées

  • EAN

    9782354802233

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11.6 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    154 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Grégory Salle

Grégory Salle est chercheur en sciences sociales au CNRS. Il travaille au sein du Centre lillois d'études
et de recherches sociologiques et économiques (CLERSÉ).

empty