La Grande Beune

À propos

Quand il arrive à Castelnau, un village au fin fond de la Dordogne, tout près de Lascaux, le narrateur a vingt ans. C'est son premier poste. Derrière le rideau gris des pluies de septembre, entre deux dictées, le jeune instituteur s'abandonne aux rêves les plus violents - archaïques, secrets et troubles comme les flots que roule, en contrebas des maisons, la Grande Beune.
Dans ces contrées où se rejoue encore dans une forme ancienne l'origine du monde, le sexe sépare deux univers. Celui des hommes, prédateurs, frustes mais rusés - terriblement. Et puis celui des femmes, autour de deux figures que l'écrivain campe magistralement. Hélène l'aubergiste, mère emblématique, et Yvonne, à la beauté royale, qui suscite chez le narrateur une convoitise brûlante et toutes les variations d'un émoi qu'il nous fait partager au rythme de sa phrase : emportée comme un galop de rennes dans une ère révolue, retournée en une scène grotesque où des enfants exhibent l'animal vaincu, mordante ou fuyante comme le loup des peintures rupestres.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070305056

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    77 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    66 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Michon

Depuis Vies minuscules (Gallimard, prix France-Culture 1984), signalé
par la critique comme une oeuvre de premier plan, Pierre Michon a
publié de nombreux livres, souvent traduits et plusieurs fois
récompensés.

empty