• L'histoire de la Première Guerre mondiale est ici profondément renouvelée ; le conflit est présenté dans tous ses aspects : politique, militaire, économique mais aussi quotidien et humain.
    Cet enregistrement dense et émouvant laisse à l'auditeur une compréhension durable et claire de cette fracture brutale qui a orienté dans un sens tragique tout le destin du XXe siècle.

    Stéphane Audoin-Rouzeau est professeur à l'Université de Picardie et directeur du mémorial de la Grande Guerre à Péronne (Somme).

  • De la bataille de Qadesh, gagnée par le pharaon Ramsès II, à la bataille de Bagdad, en 2003, toutes les grandes batailles qui ont marqué l'histoire la guerre.

  • 2e éditionLa guerre de 1914-1918 marque l'avènement d'une violence nouvelle : l'immensité, la démesure des enjeux pouvaient - croyait-on - tout justifier.Dans cette barbarie, l'enfance devint l'instrument d'une mobilisation générale et intellectuelle sans précédent dans l'histoire. Durant les années 1914-1918, la culture de guerre à l'usage des enfants fut partout appliquée : l'école dispense un code moral d'embrigadement systématique tandis que l'Église exalte et justifie la nécessité de l'engagement. Les loisirs, les jeux, les jouets gomment peu à peu l'espace du rêve inhérent à l'enfance pour éduquer et convaincre ; les lectures mêmes - des « Livres roses pour la jeunesse » aux périodiques illustrés - exhortent le petit enfant au sens du devoir et du sacrifice : l'« enfant-héros » est né.C'est l'effort dont l'enfant fut l'objet qui est au centre de ce livre non seulement en Angleterre et en France mais symétriquement en Allemagne ; et tout ce qui fut dessiné, écrit et composé pour lui.Dans la tourmente des conflits du XXe siècle et du début du siècle suivant, l'ouvrage de Stéphane Audoin-Rouzeau est précieux : il nous permet d'appréhender les mécanismes culturels contemporains des sociétés en guerre, mécanismes de propagande aujourd'hui banalisés, mais qui trouvèrent leur origine et leur impulsion dans le premier conflit mondial.Stéphane Audouin-Rouzeau est directeur d'études à l'EHESS. Il est codirecteur du centre de recherche de l'Historial de la Grande Guerre (Péronne, Somme). Il a notamment publié 14-18. Les combattants des tranchées (1986) ; 1870. La France dans la guerre (1989) (Armand Colin), et en collaboration avec Annette Becker, 14-18. Retrouver la guerre (Gallimard, coll. Bibliothèque des histoires, 2000 ; 2e éd., coll. Folio Histoire, 2003).
    Encadrer l'enfance en guerre. Enfants pris à partie. Une école catholique. Loisirs de guerre. Signes d'usure. Apprendre la guerre. La guerre justifiée. Le nouvel âge d'or. Haïr l'ennemi. Informer. Une guerre irréelle

  • La perception que l'on a des guerres reste abstraite tant qu'on ne porte pas le regard sur les « outils » avec lesquels elles ont été menées. au fil de l'histoire, chaque conflit marque une nouvelle étape, dans l'art d'infliger la souffrance et la mort, et de tenter de les éviter.
    Alliant les procédés de la guerre industrielle et la survivance des combats rapprochés, la guerre de 1914 nous hante encore. stéphane audoin-rouzeau nous en restitue la vérité de terrain, en faisant « parler » trois objets parmi les plus évocateurs : un éclat d'obus, une dague de tranchée et une maquette relatant une attaque par les gaz subie en 1915. ces « témoins » peu ordinaires, racontent l'essentiel de l'épreuve infligée aux corps et la brutalité extrême déployée entre 1914 et 1918.
    L'érudition, l'intelligence et l'émotion se mêlent dans cette histoire renouvelée du fait guerrier.

  • Analyse le problème du viol pendant la Première Guerre mondiale et l'avenir des enfants de l'ennemi, fruits de ces viols.

empty