• Congestion routière, hausse des coûts liés à l'automobile, baisse du pouvoir d'achat, projets ferroviaires importants à venir, de nombreux éléments tendent vers un report et une utilisation accrue des transports collectifs. Les réseaux interurbains ont, notamment, une carte importante à jouer pour répondre à l'étalement urbain grandissant. Avec ce phénomène, l'intermodalité est aussi de la partie puisque les trajets domicile-travail sont de moins en moins réalisés par un seul et unique moyen de transport. Face à cette évolution des besoins de mobilité, le levier prix est un facteur essentiel pour capter un maximum de voyageurs. C'est en particulier le défi qui se présente à la SNCF quant à la généralisation progressive d'un billet unique à un euro en Languedoc-Roussillon. Cependant, ces prix bas ont des conséquences sur les recettes et, indirectement, sur les finances publiques. Il alors légitime de se demander si ce modèle - qui tire les prix vers le bas et ne fait pas payer le coût réel du transport aux usagers - est viable à long terme.

empty