• Histoire de Bourges au 20e siècle 1900-1940 Si l'histoire de Bourges, « capitale du royaume de France » a inspiré nombre d'ouvrages sur Jacques Coeur, Charles VII ou Louis XI, les époques antérieures ou postérieures restent méconnues en raison de l'absence de publications.
    L'auteur, avec un tryptique sur le XXe siècle, se propose de nous faire revivre l'histoire contemporaine de la première cité berruyère. Cette étude ambitieuse retrace d'une manière vivante la vie quotidienne des berruyers, sous l'influence des événements politiques nationaux et des luttes sociales. Tour à tour, nous découvrirons la carrière municipale d'Henri Laudier (24 ans), la naissance de l'aviation, les conflits entre les pouvoirs laïcs et religieux, la première guerre mondiale (1914-1919), la Belle Époque, les transformations de la ville, le Front Populaire, la condition ouvrière, la déclaration de guerre et l'invasion de 1940... Une fresque, qui fourmille de détails pittoresques, rehaussée par 130 illustrations.

  • Histoire de Bourges au 20e siècle, 1970-2001 C'est par la connaissance du passé que l'on appréhende le mieux le présent et le futur. Bourges a fait l'objet de nombreuses publications, souvent à l'époque faste où la cité était « Capitale du Royaume ».
    Le XXe siècle étant oublié, Roland Narboux a voulu palier cette lacune, et dans ce troisième volume de l'Histoire de Bourges au XXe siècle de 1970 à 2001, c'est une époque passionnante qui est contée, avec des personnages comme les maires Raymond Boisdé, Jacques Rimbault ou Serge Lepeltier.
    C'est donc un parcours sur le plan de la politique locale, de l'urbanisme, de l'économique, de la culture ou de la vie quotidienne des Berruyers qui est exposée. Des centaines de personnages défilent au cours de 256 pages largement illustrées.


    Ce Berruyer d'adoption depuis plus de 32 ans, est né à Mably dans la Loire en 1944. Il poursuit ses études à Roanne, Lyon, Cluny puis Paris où il obtient un diplôme d'Ingénieur des Arts et Métiers ; à cette époque, en 1967, il est élu Délégué culturel de son école à la Cité Internationale.
    Il entre à Nord-Aviation à Bourges et oeuvre dans cette entreprise entre les avions (Transall et Concorde) et les missiles (Exocet et Roland), passant par les secteurs production et qualité.
    Tombé amoureux de Bourges, il participe à la vie active de la cité, par la radio (Recto-Verso), l'écriture (La Bouinotte) ou des conférences à l'Université Populaire, avec des thèmes comme l'Art au XXe siècle, Jacques Coeur ou l'histoire des Alchimistes.
    En 1995, il accède à l'action municipale de Bourges comme maire-adjoint chargé du Tourisme, un domaine qui le passionne. Réélu en 2001, Serge Lepeltier ajoute dans ses délégations l'environnement au tourisme.
    Il a écrit plusieurs ouvrages sur l'Histoire des Avions à Bourges et dans le Cher, les Sculptures de Bourges, et l'Histoire de Bourges au XXe siècle en 3 tomes. Roland Narboux est marié, son épouse est artiste-peintre, ils ont trois enfants.

  • L'énigme dévoilée, Agnès Sorel et Jacques Coeur L'action de cet ouvrage concerne des faits qui se sont produits à Bourges à la recherche de la Dame de Beauté, Agnès Sorel, et de l'Argentier du roi Charles VII, Jacques Coeur. Ce n'est pas une étude de plus sur la vie de l'Argentier, mais au travers d'une enquête bien mystérieuse, un voyage dans le passé. Deux personnages mythiques, aussi sulfureux que controversés sont au centre de l'intrigue: Agnès Sorel, et son ami Jacques Coeur qui fut un des trois exécuteurs testamentaires. Le lecteur trouvera dans ce roman, une grande majorité de faits historiques qui sont avérés, il va découvrir ce que furent à Bourges, les Chevaliers de la Table Ronde.
    Le mystère autour de la mort d'Agnès Sorel rôde en permanence. Quant à Jacques Coeur et à ses amis alchimistes, tout est dans cette phrase issue d'une des rares lettres authentifiées de l'Argentier, qui écrit ce billet sur le Saint Graal, en 1447 :
    « Je scay bien que la conqueste du saint Graal ne puet se faire sans moy » Une enquête très actuelle, résolvant une énigme qui est enfin dévoilée après une recherche qui aura durée ... 600 ans.

  • De A pour Avaricum, B pour basket, C pour cathédrale... à X pour xylophages, Y pour Yèvres et pour finir Z pour Zizi de Bourges : ces quelques entrées donnent le ton du nouvel ouvrage de Roland Narboux. Même si les choix semblent purement subjectifs, ils n'en demeurent pas moins incontournables par rapport à tout ce qui s'est passé dans l'histoire de la ville et tout ce qui s'y vit aujourd'hui. Quand l'auteur, à la 16e lettre de l'alphabet, parle des personnalités berruyères, il ne se contente pas de dresser des portraits attendus, il cite également les personnages les plus divers, nés à Bourges et qui s'inscrivent dans l'histoire du pays, comme Berthe Morisot, Vladimir Jankélévitch, Louis Bourdaloue, ou d'autres, de passage, comme le général de Gaulle dont le discours de 1959, face à la cathédrale, a marqué les consciences locales et nationales.

    Pour qui souhaite découvrir ou redécouvrir Bourges, Roland Narboux propose donc 26 aspects pittoresques et souvent inattendus de la vie de la commune. C'est aussi un bel exemple de l'attachement d'un auteur à la vie locale et à la valorisation du patrimoine. Roland Narboux est une figure incontournable lorsqu'il s'agit d'évoquer l'histoire de Bourges. Cet auteur d'une douzaine d'ouvrages sur la ville, dont trois volumes historiques parus aux Editions Bernard Royer, propose ici une approche inédite qui explore différents aspects de Bourges, des origines de la cité jusqu'à nos jours.

  • Raconte l'ensemble des faits depuis la guerre jusqu'en 1970 et invite à un parcours sur le plan de la politique locale, des constructions, des loisirs ou de la vie quotidienne des Berruyers. Plus de 600 personnages locaux sont mentionnés.

  • Comme toutes les grandes cités dont l'histoire est ancienne de plusieurs millénaires, Bourges a fait des adeptes dans les sciences les plus obscures. Du secret des Templiers à l'Alchimie, périodiquement, des révélations sont portées à la connaissance du public. L'alchimie a fait rêver, a fait parler et beaucoup croient, en 2012, en ses vertus. Il faut dire que la recherche de la pierre philosophale permet d'obtenir la fortune, la santé et l'immortalité, et pour certains, en prime, la sagesse, un programme que nul ne peut négliger. En France, l'hôtel Lallemant, situé à Bourges, est pour les spécialistes le haut lieu de l'alchimie. Les Symboles gravés dans la pierre en sont la preuve, il faut maintenant déchiffrer tout cela.

  • Bourges, comme vous ne l'avez jamais vue ! Sous l'objectif d'Antony Belgarde, la capitale du Berry présente mille et un visages méconnus. A travers près de 200 clichés, on voyage du coeur historique, sur lequel plane la silhouette imposante de la cathédrale Saint-Etienne, aux arcanes de la cité médiévale. On visite les « enfants du marais » au rythme lent des barques « plates ;», on chemine dans les ruelles qui résonnent encore des formules alchimiques. Mais Bourges, ce sont aussi les ambiances nocturnes saturées de décibels du « Printemps », le calme des parcs, les brumes hivernales du lac d'Auron, et combien de secrets encore, héritage d'une riche histoire. Pas à pas, guidé par les textes de Roland Narboux, le photographe nous donne à voir l'âme de cette ville !

  • Les Marais de Bourges sont à l'image des gens de ce pays du Berry, ils existent mais leur discrétion est telle qu'il faut avoir vécu de longs mois à leur périphérie pour se décider à y pénétrer. Et le paradoxe tient dans les passions irrationnelles pour tout ce qui touche le monde des marais : le chemin, la faune, la flore, les légumes, les coulants, la plate, la cabane, et bien entendu l'homme.
    Sur ces sujets, un petit rien, une mauvaise parole, un geste dédaigneux, une herbe peu coupée ou une rangée de poireaux mal alignée, et c'est "la révolution". ou presque. Une étincelle suffit à embraser les 135 hectares de cette terre noire et fertile.
    Au pied de la cathédrale se situent donc les Marais de Bourges qui appartiennent à environ 1500 propriétaires. La plus grande parcelle fait 1,5 hectares et la plus petite 13 mètres carrés. C'est un joyaux que l'on découvre, mais à pas lent, sans bruit. en se faisant discret et tout petit.
    Ils sont à une centaine de mètres à vol d'oiseau de la Cathédrale Saint Etienne, dans les quartiers de Pignoux, Charlet et Edouard Vaillant, les faubourgs de la ville ancienne. Avec les rivières comme l'Yèvre, l'Yèvrette, la Voiselle et le Langis ils forment désormais un ensemble de "Marais" qui font la fierté de Bourges. Lieu de, calme, de repos et de sérénité.
    Le tout illustré de magnifiques photos quadri !

empty