• .L'été dernier, Michel Drucker éprouve un coup de fatigue. Une forte fièvre s'installe. En quelques jours, son état se dégrade. Il est admis d'urgence à l'Hôpital européen Georges-Pompidou. Un germe, un streptocoque, attaque sa valve mitrale. Michel Drucker bascule dans le dédale éperdu des maladies cardiaques graves. Les complications s'accumulent. Sa vie est en jeu. En pleine pandémie, l'hôpital se referme sur lui pour plusieurs mois, dans l'isolement, l'incertitude, l'épuisement, l'angoisse...
    La boîte noire de son épreuve raconte la course contre la montre de professeurs émérites, des équipes et des soignants salutaires, le bloc, les opérations, la réa, la souffrance... À 78 ans, l'inoxydable homme de télévision, symbole national de la bonne forme, par un sale coup du sort, se voit diminué, fini.
    À la fois apeuré et déterminé, peu à peu, il va revenir vers la lumière. Ce récit où il se juge condamné, devient, au fil des semaines, celui de sa renaissance. Une ode à notre santé publique. Un espoir pour tous ceux qui affrontent la maladie. Avant, contre toute attente, un retour ému à l'antenne.

  • Lucide et plein d'autodérision, Michel Drucker s'interroge sur le temps et l'âge. Au détour des couloirs de France Télévisions ou sur les routes de Provence qu'il sillonne à vélo, sa parole est toujours libre et sans fard. Avec autant d'énergie que d'humour, l'homme de télé confesse une autre vocation : celle de médecin généraliste, comme Abraham, son père. Il transmet alors son expérience de la vitalité grâce à la prévention, le sport, l'hygiène de vie, la diététique, le goût des autres, des endives et des carottes râpées. « Une vie de con », lui disait Johnny...
    À travers son savoir, des situations cocasses, des moments de doute poignants aussi, il invite chacun à faire de la résistance face au jeunisme ambiant. Profitez-en, c'est un expert !

  • Des plateaux de France 2 aux studios d'Europe 1, la vie de Michel Drucker est une perpétuelle effervescence. A la mort de son frère Jean, idole de son enfance, le temps s'est, d'une certaine manière, arrêté. Jean Drucker entretenait avec son cadet un dialogue ininterrompu.

    Des passages émouvants révèlent un Michel Drucker qu'on ne connaissait pas, et ouvrent sur des moments plus légers retranscrits avec beaucoup de drôlerie (Johnny voulant à tout prix descendre en hélico sur le stade de France...). On y vit les coulisses d'émissions sous haute tensions, des portraits inattendus (Belmondo, Ferra, Chirac...) la valeur de l'amitié dans ce milieu plutôt réputé pour sa cruauté et son hypocrisie.

    Michel Drucker ouvre son coeur comme il ne l'avait jamais fait.

  • Un demi-siècle de carrière. Une existence fondue au petit écran. Cinq décennies que Michel Drucker n'a pas vues. Pour marquer cette anniversaire, il nous ouvre son agenda, un journal de bord étourdissant.
    D'emblée, l'année 2015 s'annonce mémorable puisqu'il décide de monter sur les planches pour raconter les coulisses de sa vie. Le temps qui file va précipiter ce désir.
    L'actualité, le choc des attentats, le sourire de Bébel, la maladie de son ami Michel Delpech, les people en espadrilles, les délires hilarants de son hypocondrie nous emportent dans un tourbillon. Céline Dion passe en ski nautique, Carla Bruni et Isabelle Adjani croisent les hommes du GIGN et du RAID. Des anonymes bouleversent sa vie...
    Cocasses, poignants, les jours s'égrènent à la vitesse d'un TGV. À la fois intime et truculent, entre rires et larmes, ce tour de piste raconte également la France d'aujourd'hui. 365 jours d'une année vraiment pas comme les autres.

  • Le canapé rouge

    Michel Drucker

    Quelle star n'a pas encore été conviée à venir prendre place sur le fameux canapé rouge de Michel Drucker ?

    « Vivement dimanche » et « Vivement dimanche prochain » représentent plus de 800 émissions à raison d'une dizaine d'artistes pour chacune. Michel Drucker les connaît toutes et tous. Il est intarissable lorsqu'il s'agit de raconter une petite anecdote sur Benoît Poelvoorde, Patrick Bruel, Franck Dubosc, Kev Adams, Sandrine Kiberlin, Omar Sy et bien d'autres. La liste est longue... Une centaine d'artistes et de personnages publics croqués par le dessinateur Chaunu en direct de l'émission ; une anecdote de Michel Drucker pour chacun des dessins rend ce livre unique !

  • Chaque semaine, sa chienne Olga l'accompagne sur les plateaux de télévision et vole la vedette aux invités de " Vivement dimanche ". Michel Drucker, grand amoureux des animaux et particulièrement des chiens, présente dans cet ouvrage une sélection des plus belles races canines : bouledogue, labrador, caniche, doberman, saint-bernard, shar peï, dalmatien, jack russell, yorkshire, lévrier afghan... Une magnifique galerie de portraits accompagnés d'informations et d'anecdotes sur chaque race. Petit chien, gros chien, chien de garde ou de compagnie, chiens de tout poil : un joli clin d'oeil à nos fidèles compagnons, qui font partie de nos vies.

  • Le découvriront, dans ce livre où se mêlent souvenirs et anecdotes, émotion et réflexion, les téléspectateurs qui le suivent depuis tant d'années. Ils seront touchés par la sincérité, l'authenticité, la drôlerie, mais aussi par les fêlures de cet autodidacte qui, sous un air d'apparente facilité, a construit sa vie comme une longue course cycliste, étape après étape, pour prouver sa vraie valeur aux siens.

  • Nous avons grandi avec eux, ils ont vieilli avec nous. Certains tiennent le haut de l'affiche pour l'éternité, d'autres ont disparu de nos écrans radars. Stars, artistes, sportifs, grands noms de la télé, hommes de pouvoir. Depuis près de cinquante ans, Michel Drucker les met en lumière et les accompagne. Qui mieux que lui sait de quels sommets mais aussi de quelles chutes vertigineuses et parfois de quelles improbables résurrections sont faits les sentiers escarpés de la gloire ?
    Des idoles des sixties à la tournée « Âge tendre et têtes de bois », de « Bébel » à Renaud, de Jacques Martin à Pascal Sevran, de Nicolas Sarkozy à Ségolène Royal et tant d'autres, c'est cette mémoire unique qu'il partage ici, nous entraînant dans les coulisses, là où les feux des projecteurs ne brillent plus tout à fait de la même façon.

  • Hors antenne

    Michel Drucker

    " A 45 ans, j'ai l'impression, déjà, d'avoir vécu plusieurs vies. " A mi-parcours, et face au remue-ménage de la télévision, Michel Drucker fait le point sur lui-même et sur sa carrière. Hors antenne, il dit tout à Maurice Achard, journaliste.
    Il raconte sa jeunesse en basse Normandie, son rêve d'être médecin, son adolescence mouvementée.
    Il raconte les coulisses de ses émissions, des " Rendez-vous du Dimanche " à " Champs-Elysées ", en passant par " La Grande Parade " et " Studio 1 ". Ses rencontres avec les plus grandes stars : ses colères contre Serge Gainsbourg, ses fous-rires avec Michel Serrault, Guy Bedos, Thierry Le Luron, son après-midi avec Simone de Beauvoirà Les débuts de Mireille Mathieu, et ceux de Silvester Stallone, les inquiétudes de Jean-Jacques Goldman, la rigueur professionnelle de Clint Eastwood, le génie de Barbra Streisand, la folie de Larry Hagman - J. R. -, le tournage de Dallas Coulisses du sport, aussi, coulisses des stades. Son match de foot avec Pelé ! Ses souvenirs de Platini cadetà Les secrets du Tour de France et de la Formule 1 Enfin, au moment où commence une nouvelle guerre des chaînes, Michel Drucker raconte ses négociations avec les patrons de la télévision privée : Silvio Berlusconi et Robert Hersant, pour la Cinq ; Francis Bouygues pour TF1. Coulisses du business.
    Michel Drucker dit pourquoi il a décidé de rester sur Antenne 2, dans le Service public.
    Un livre qui raconte le destin peu ordinaire d'un homme fidèle au public.

  • 1965-2015. Un demi-siècle de carrière. Une existence qui se fond avec le petit écran. Pour marquer cet anniversaire, Michel Drucker choisit de tenir un journal de bord passionnant. Célébrations, prime times, invités du dimanche, rendez-vous avec le Tout-Paris qui compte, rencontres avec « la France d'en bas »... Lui qui vit, comme il aime le dire, « dix vies en une journée », anime à travers ces pages le spectacle contemporain. En témoin privilégié, une fois les plateaux éteints, il partage avec ses lecteurs les coulisses de cette année décidément « pas comme les autres » pour tous les Français. En TGV, à vélo, en hélico, sur le pont d'un porte-avions au large de la Corse, dans sa Provence d'adoption ou dans son repaire du Studio Gabriel, parmi les manifestants de janvier rendant hommage aux victimes des tueries de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher comme devant les candidats à la présidence de France Télévision, insatiable, il sillonne notre époque. Sa mémoire se reflète dans notre présent, et réciproquement. De stars en anonymes, de Charles Aznavour, son maître, à un éboueur de l'avenue Gabriel, Michel poursuit sa quête pour échapper au temps qui passe. Il raconte Manuel Valls en route vers le pouvoir, Carla Bruni dans son studio, Michel Delpech foudroyé par un cancer, mais on le voit aussi répondre à son courrier, soutenir Manon, une adolescente en difficulté, ou le jeune Tristan dans sa lutte contre la myopathie. Il guette chaque moment de grâce en regardant vivre les gens. Célèbres comme inconnus. Il écoute, il se parle. 2014 s'est achevée sur la célébration de ses cinquante ans de métier, 2015 va le mener jusqu'en Roumanie, terre d'origine des Drucker, et, enfin, au camp d'Auschwitz. Tout passe. Il sait que la télévision finira par se passer de lui. Dans cet agenda secret, à la fois journalistique, intime et truculent, semaine après semaine, l'homme prend le dessus sur l'animateur, libre jusqu'à assumer son désir de monter seul en scène pour son dernier tour de piste face au plus grand mystère de sa vie : le public.

empty