• John Henry Newman (1801 -1890) a été proclamé vénérable pour les causes des saints en 1991. Le pape Benoît XVI a prévu de le béatifier à Coventry lors de son voyage en écosse et en angleterre, le 19 septembre 2010.

    Après avoir reconnu le mérite de sa vertu en le déclarant vénérable, l'église désormais célèbre John Henry newman comme Bienheureux. nombreux sont les titres, à commencer par celui de sa conversion à l'église de rome, qui le recommandent à notre attention et à notre prière. en lien avec cette collection de Parole de vie, nous esquissons les traits majeurs qui semblent dessiner son visage et le révéler dans sa personnalité spirituelle. Cardinal Jean Honoré Né à Londres en 1801 dans une famille anglicane de la City, mort à Birmingham en 1890, Newman a traversé son siècle. Après ses études à Trinity d'Oxford, il devient fellow du prestigieux Oriel College. Bientôt il est curé de le paroisse St Mary's où il donne ses célèbres sermons paroissiaux. Sa conversion à l'Église de Rome en 1845 cause d'autant plus d'émotion qu'il est considéré comme l'agent principal du Mouvement d'Oxford qu'il a contribué à créer au sein de l'Eglise d'Angleterre et dont il a été avec ses Tracts l'artisan le plus efficace. Devenu prêtre à Rome, il fonde à Birmingham la Congrégation de l'Oratoire créée par saint Philippe Néri au XVIe siècle. Participant à tous les grands débats religieux de son temps, il est créé cardinal à la fin de sa vie par le pape Léon XIII. Une enquête canonique à Birmingham, puis à Rome, a reconnu l'héroïcité de ses vertus, en attendant la béatification prochaine.

  • Le cardinal Jean Honoré, archevêque émérite de Tours, est l'un des auteurs principaux de la première édition du Catéchisme de l'Église catholique publié en 1992. II est aujourd'hui président de la Commission doctrinale des évêques de France. Docteur en théologie de l'Institut catholique de Paris, professeur de théologie dogmatique et de catéchèse au Grand séminaire de Rennes, il a été recteur de l'Université catholique d'Angers. Il est évêque depuis 1972, archevêque de Tours de 1981 à 1987, il a été créé cardinal par le pape Jean-Paul II le 21 février 2001.

    Sujet : Pour les 10 ans du Catéchisme de l'Église catholique, événement exceptionnel et succès de librairie sans précédent, une version < en bref et en images » offre une nouvelle lecture plus accessible de la foi chrétienne. Elle introduit à la lecture des < en bref » , ces résumés qui achèvent chaque exposé doctrinal, tout en restant fidèle à l'esprit et au plan de la première édition. Un superbe parcours iconographique enrichit cet énoncé : trente reproductions pleine page accompagnées de la référence au Catéchisme, d'un commentaire et d'une citation d'un auteur spirituel.

    Une nouveauté : le catéchisme de l'Église catholique présenté de manière plus accessible, plus simple, sans simplification. L'ouvrage reprend le même plan que le Catéchisme : la profession de foi, la célébration du mystère chrétien, la vie dans le Christ, la prière chrétienne (et ajoute les textes des principales prières). Les références de paragraphes permettent de retrouver le passage de l'édition principale. Un parcours iconographique inédit de trente chefs d'oeuvre de l'art chrétien aide à la méditation des grands mystères de la foi. Un livre de référence très accessible, indispensable pour connaître et comprendre la foi de l'Église. Un ouvrage exceptionnel qui répond à la volonté de l'Église catholique d'expliquer et de transmettre la doctrine chrétienne.

  • Avec la béatification de John Henry Newman par Benoît XVI en septembre 2010, la nécessité s'impose d'une introduction simple à la pensée du grand converti d'Oxford.
    Ce livre veut y répondre en abordant les questions auxquelles Newman fut confronté dans sa recherche de la vérité: le rôle et la nature de la conscience, son lien avec l'enseignement de l'Église, le développement de la doctrine à travers le temps, la rationalité de l'acte de foi, l'importance de la culture. En exposant ces différents thèmes, le cardinal Honoré a toujours soin de ramener la pensée de Newman à ce désir du "face à face" avec Dieu qui est au coeur non seulement de l'oeuvre de Newman, mais aussi de sa spiritualité.
    Véritable biographie intellectuelle et spirituelle, cette introduction permet au lecteur français de découvrir la figure d'un nouveau saint, qui est aussi, sans doute, un futur docteur de l'Église.

  • La pensée théologique des dernières décennies s'est largement déployée autour de la christologie. L'approche du mystère de l'Homme-Dieu s'est renouvelée lorsque, à partir des écrits apostologiques, elle a cherché à interpréter la première expérience de la foi en Jésus de Nazareth. Cette christologie, dite ascendante, contraste avec elle, que nous dirons classique, qui demeure plus sensible à l'énoncé même du mystère et au développement de son expression dogmatique. Newman se situe dans cette tradition: sa pensée sur le Christ est résolument trinitaire. Il atteint néanmoins la crédibilité de la foi par l'analyse, toujours fine et intuitive, du rapport des vérités du Symbole au mystère du Verbe incarné. C'est ce mystère qui donne sens et cohérence à tout le credo.

  • Le cardinal Jean Honoré est connu pour ses précédents travaux sur Newman. Dans ce nouvel ouvrage, il vise à établir le lien entre la vie du converti d'Oxford et ses oeuvres. Celles-ci sont nées d'une expérience personnelle elle-même surgie des circonstances et des événements qui ont modifié le cours de son existence. Malgré l'apparente continuité que semblent devoir signifier leur deux seuls pôles qui représentent Oxford et Birmingham, le fil des jours n'a pas manqué de refléter celui des rencontres et des avatars du quotidien, ainsi que le mentionnent les notes des Letters & diaries tenues chaque jour, qui s'étalent sur trente-deux volumes... C'est justement cette relation entre les éphémérides et l'écriture qui fait l'intérêt de ce livre. Les grands thèmes du credo que développe Newman en chaque étapes de sa vie émergent toujours d'une réflexion née des relations ou des situations dont la correspondance apporte le témoignage et souvent le commentaire. Cette source offre leur introduction très concrète aux chapitres dont chacun traite d'un thème particulier de la pensée newmanienne. Celle-ci n'en acquiert que plus d'actualité et de densité d'intérêt. Le lecteur se réjouira de cet ouvrage qui lui fera mieux connaître l'histoire et le credo de l'Eglise anglicane dont certains événements récents révèlent les tensions et les difficultés qui ne sont pas sans analogie avec celles qu'en leur temps purent connaître Newman et ses disciples. Du reste, son nom n'est-il pas évoqué comme s'il était un modèle pour l'évolution qu'il connut et la conversion qui fut la sienne ? Alors que s'annonce le moment longtemps attendu de la béatification du cardinal John Henry Newman, nul mieux que le Cardinal Jean Honoré, son meilleur connaisseur en langue française, ne peut aider le lecteur à mieux en comprendre et le sens et la portée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce petit manuel se donne pour objectif de dénombrer les mots qui appartiennent au vocabulaire chrétien et d'en offrir un commentaire. C'est un précis doctrinal qui n'a d'autre ambition que de répondre au besoin de connaître et de comprendre les mots qui disent le bonheur de croire.

    Simple « précis doctrinal », il se destine à quiconque veut pénétrer le paysage de la foi, découvrir les chemins qui le traversent, apprendre les notions qui le décrivent. Sans doute les catéchistes y trouveront une vraie utilité, mais aussi tout croyant - voire quiconque cherche à s'éclairer sur la foi chrétienne - pourra y trouver son compte, ne serait-ce qu'au titre d'une initiation qui peut conduire à une étude plus complète, comme celle du « Catéchisme de l'Église catholique ».

    Ce livre s'organise autour des trois axes de la foi : les vérités du « Credo », la liturgie et les sacrements, la morale et le décalogue. On retrouve la répartition classique qui considère la foi qui est « crue, célébrée, vécue ».

    Le lecteur appréciera la structure de l'ouvrage. À chaque étape de sa lecture, il aura pour repères trois axes : un énoncé, « Je crois », qui fait le commentaire de ce qui est donné à connaître. Un deuxième axe, « J'écoute », qui présente des références tirées de la longue tradition des maîtres de la foi. Enfin, la troisième rubrique, « Je prie », suggère la réflexion spirituelle et la prière.

    Le cardinal Honoré est fort d'une longue expérience de la prédication et d'un engagement infatigable au service de la catéchèse. Il formule lui-même son ambition en écrivant ce livre : « Me fera-t-on crédit de ne pas viser une autre fin que celle de saint Augustin qui souhaitait parler "de telle manière que l'auditeur écoute, qu'en écoutant il croie, que, en croyant, il espère et il aime" » ?

    Le lecteur ne pourra que constater, grâce à Jean Honoré que, sur le chemin des mots de la foi, l'amour est à chaque pas !

  • Portrait spirituel mieux encore que biographie, tel est ce livre sur John Henry Newman.
    Jean Honoré est certainement le mieux placé pour se lancer dans une telle aventure et s'essayer à atteindre Newman dans la vérité de son être intérieur. L'érudit attentif qu'il est travaille sur une documentation de première main : le dossier établi à l'archevêché de Birmingham en vue de la canonisation de Newman. Il a ainsi pu disposer de l'ensemble des témoignages sur les oeuvres, la correspondance, mais aussi sur la vie et les grands événements traversés par John Henry Newman.
    Sans doute les biographies ne manquent pas qui offrent de précieuses indications sur les circonstances qui ont marqué " l'itinéraire spirituel " du célèbre converti de l'anglicanisme. Mais l'ambition du présent ouvrage va plus loin : elle st de savoir comment, dans les profondeurs de l'âme, s'est vécu le quotidien de l'existence de Newman, et comment les circonstances et les événements de la vie l'ont provoqué à se dire lui-même tel qu'il est.
    Jean Honoré formule son projet : " Ce qu'il s'agit de pénétrer, c'est le mouvement intérieur de l'âme qui perçoit en tout la présence et l'appel du Seigneur, parce qu'en tout ce qu'elle vit et respire, elle voit ce que Pascal désigne comme les signes de sa main que Dieu nous donne. " Plus que les événements d'une vie, c'est leur réfraction au-dedans de la conscience, les sentiments et les conduites qu'ils inspirent que l'on cherche ici à connaître.
    Jean Honoré a bien conscience de s'atteler à une tâche des plus difficiles. Il nous entraîne dans une aventure passionnante. Sa longue fréquentation des oeuvres du cardinal Newman, sa connaissance précise de son histoire et de sa pensée, font de lui un guide sûr tant par son souci d'exactitude que par son exigence de délicatesse pour aller à la rencontre de Newman intime. Newman, un homme de Dieu : un livre de science et d'amitié pour découvrir une des plus grandes figures spirituelles du XIXe siècle.

  • Les aphorismes de Newman

    Jean-Honoré

    Comme tous les grands écrivains, Newman s'est forgé un style à la mesure de son génie. Nul ne conteste la souplesse de l'écriture, le tour concret de l'expression, l'extrême fluidité des mots et des images qui confèrent à la prose newmanienne son parfait ajustement à la pensée qu'elle traduit et qui l'inspire.

    Le prodige, c'est qu'en dépit de l'extrême diversité des thèmes et des sujets abordés au cours de sa longue carrière, l'excellence de l'écriture ne se dément jamais. Qu'on lise une page des « Sermons paroissiaux » ou de l'« Apologia », celle d'une étude théologique ou d'un récit romanesque, d'une controverse sur la foi ou d'une polémique sur la culture, c'est toujours la même langue qui s'exprime, précise, déliée, descriptive et imagée, nerveuse et empressée, comme si, après avoir étreint son objet, elle semblait courir vers son terme dans la hâte de clore l'analyse et de faire partager la logique qui l'a conduite.

    Il n'est point rare qu'au fil du développement surgisse, impromptue et rapide comme l'éclair, l'expression qui l'illustre et le résume. L'écriture s'y délivre par la densité d'une pensée, souveraine de justesse et de concision. Frappée en médaille, cette pensée fait figure de maxime ou de sentence. Parfois d'un tour paradoxal, elle fixe l'attention et prend valeur de symbole qui dit et retient tout de l'essentiel. Teilhard de Chardin, grand lecteur de Newman, a été sensible aux formules qui illustrent et condensent sa pensée. Dans sa correspondance, il reconnaît ce qu'il leur doit : « Une foule d'idées de Newman... si larges, si franches, si réalistes,... qui sont entrées dans mon esprit comme dans une demeure depuis longtemps habitée par elles... »

    Le cardinal Jean Honoré, l'un des plus grands spécialistes français de la pensée de J. H. Newman, conduit son lecteur au coeur d'un enseignement riche et solide. La clarté de l'écriture fait le plaisir du lecteur en même temps que l'érudition lui donne à goûter un patrimoine théologique et spirituel hors pair.

  • Comment le Japon est venu à moi est l'histoire de la découverte d'un pays par certains de ses mots, une évocation des premiers souvenirs qui ont façonné l'image du Japon dans la conscience de l'auteur alors qu'il était enfant et adolescent. Sous la forme d'un Je me souviens très délicat, voici la rencontre - teintée d'un humour communicatif mais aussi d'une vraie tendresse - avec les objets, les expériences, les êtres grâce auxquels les premiers contacts peuvent se nouer avec une culture étrangère. Autour d'eux se cristallisent des stéréotypes naïfs qui sont autant de passeurs ambigus : ils donnent une représentation chimérique de cet autre monde, mais en suscitent le désir et préparent à le rencontrer.


    ???? Je prononçais bonzaï, parce que je supposais confusément que les bonzes s'entouraient de bonzaï. J'ai lu plus d'une fois que les bonzaï étaient « de petits arbres torturés » par des sadiques.

  • Pontée

    Jean-Paul Honoré

    Dans le vocabulaire de la marine marchande, le mot Pontée désigne la cargaison chargée sur le pont.
    Ce livre, sorte de carnet de voyage, conjugue l'écriture poétique et l'écriture documentaire pour décrire l'atmosphère de l'un des plus grands porte-conteneurs du monde, au cours d'un trajet de trente-huit jours entre la Chine et l'Europe. Il évoque toutes sortes d'aspects de cet univers singulier, itinérant, divers, à la fois industriel et naturel, où l'être humain est central, mais infime.
    Le texte prend la mer, lentement, comme un cargo, et progresse au rythme de cette traversée. Il n'adopte la forme d'une relation linéaire, chronologique, mais celle d'une juxtaposition de moments qui s'enchaînent selon des affinités plus discrètes, comme on voit se superposer les conteneurs que transporte un grand navire.

    L'auteur, seul passager de cette traversée, se décrit à distance, en observateur décalé dans cet univers où un terrien n'a rien à faire. Il rend compte, dans une écriture où l'on retrouve l'humour, la rêverie poétique, parfois la conversation, de ce qu'il a vu à bord, mais aussi à quai. Tout nous est conté, du matériel colossal, comme le moteur du navire, les portiques de transbordement, aux équipements plus modestes comme la couchette, la coupée, la machine à laver du bord. Et, bien sûr, la mer, dans tous ses états.

    Pontée est une magnifique invitation au voyage, où se mêlent l'émerveillement, la fascination, l'empathie et quelquefois l'inquiétude.

  • Ce titre présente l'étude d'une oeuvre intégrale.


    L'étude du thème est :

    Les femmes balzaciennes : extraits de La femme de trente ans, La duchesse de Langeais, Le lys dans la vallée, Eugénie Grandet.


    * Programme de 3ème

  • Un superbe album avec 71 fables de Jean de La Fontaine magnifiquement illustré par Alexandre Honoré. La simplicité des textes et leur forme imagée rendent les fables accessibles au plus grand nombre. La Fontaine utilise les animaux pour représenter les grands traits moraux des hommes et ainsi se moquer d'eux.

  • Des merveilles d'impertinence et de liberté :
    Émancipés des contraintes de la rhétorique morale des Fables, les Contes, oeuvre pour le moins galante, sont avant tout un exercice de superbe liberté. Jean de La Fontaine y joue avec les mots, le rythme et le style. Malgré la censure officielle qui les frappe, les Contes s'imposent rapidement comme l'une des principales sources de la culture galante du XVIIIe siècle.
    C'est en 1770 que Jean-Honoré Fragonard entreprend l'illustration des Contes et compose 57 dessins qu'il rehausse d'un lavis de bistre. Véritable chef-d'oeuvre dans le domaine de l'illustration, ils sont conservés au Musée du Petit Palais depuis 1934 et ont attendu plus de deux cents ans avant d'être révélés au public.
    Dans cette édition, les oeuvres de Fragonard, la typographie et la mise en page respectueuse du manuscrit original synthétisent l'esprit du XVIIIe siècle, expression pure de cette culture qui sut faire du plaisir un art et de l'art un plaisir.
    L'ouvrage comporte également deux Contes apocryphes, Le Contrat et Le Rossignol, inspirés de Boccace, illustrés également par Fragonard et introuvables dans les éditions modernes des Contes.

  • Élégante et très attrayante, " La petite collection " propose des ouvrages déjà parus au sein de la collection " Les grands textes de la littérature illustrés par les plus grands peintres ", dans un format plus compact, habillés d'une couverture souple et d'une jaquette à larges rabats qui leur confèrent une excellente maniabilité et une grande facilité de lecture. La mise en page des ouvrages est chaque fois entièrement retravaillée afin de recréer un équilibre harmonieux entre textes, légendes et images, ainsi qu'une parfaite lisibilité. Ainsi, une nouvelle publication Les Fables illustrées par Oudry et Les Contes illustrés par Fragonard sont aujourd'hui réunis dans un somptueux coffret illustré. Voici une excellente manière de redécouvrir les oeuvres de La Fontaine, interprétées dans toute leur originalité et leur beauté par deux grands artistes du XVIIIe siècle. Les 275 gravures colorées de Jean-Baptiste Oudry contrastent avec les 57 dessins au lavis de bistre de Jean-Honoré Fragonard. L'ensemble révèle les deux facettes de cet auteur de génie, un Jean de La Fontaine tout autant conteur libertin que fabuliste pédagogue.

  • La vie du grand converti de l'Eucharistie depuis sa jeunesse en Allemagne, les heures de célébrité dans le Paris romantique, jusqu'à l'entrée au Carmel, les prédications à travers l'Europe, la fondation du Saint-Désert de Tarateix et le service des prisonniers à Berlin où il mourut en 1871.

    12 planches illustrées accompagnées d'une texte simple pour faire connaître cette belle figure du Carmel français aux jeunes enfants.

empty