• Qui parfumaient la maison.
    Souvenez-vous entre deux «cache-cache», deux «chat perché» ou deux «marelles» ces bons biscuits, macarons, madeleines, gaufres? Souvenez-vous, les délicates effluves d'arômes sucrés qui embaumaient toute la maisonnée, les jolis petits morceaux de pâtes colorés et bien identifiés qui s'alignaient sur les torchons à carreaux posés sur la table, le mélange ?ufs-sucre-farine sur lequel se versait une grande casserole de lait fumant...
    Rien que d'en parler, ça vous redonne le goût, le goût de l'enfance, celui des premiers plaisirs gourmands, non? Ce livre, c'est un peu la maison de famille, celle qui respire tous nos souvenirs de gosses. De ceux qui nous accompagnent toute la vie et qui nous tiennent chaud à l'âme. Mon grand-père me soulevant à bout de bras jusqu'à ce que, des mains, je puisse toucher le plafond. Et ma grand-mère, une petite bonne femme légère et gracile, qui s'activait dans la cuisine.
    J'ai toujours dans la tête et dans le c?ur, le souvenir de cette femme s affairant devant la grande cuisinière en fonte vert sombre. Je la revois retirant les différents cercles de métal foncé, du plus petit au plus grand, pour laisser apparaître les flammes d'un jaune rougeâtre. Elle y déposait une grande cocotte où allait mijoter une soupe, un civet de lièvre, un pot-au-feu ou une daube de dinde.
    Je la revois aussi, penchée sur la bassine en cuivre, touillant et mêlant, à la cuillère en bois, le sucre et les fruits qui allaient donner une de ces merveilleuses confitures, dont, j'en étais persuadé, elle seule avait le secret? Les biscuits, symboles sucrés de la douceur de grand-mère, me laissent un souvenir joyeux, celui d'un bonheur simple! Toutes ces bonnes pâtisseries que nos grand-mères préparaient pour notre plus grand plaisir.
    Cette façon simple de faire qu'elles avaient, vous la retrouverez au fil des pages de ce livre. En espérant qu'il vous apporte la joie, le tour de main, et celui d'offrir ces si goûteux « desserts ». A s'en pourlécher les babines?

  • Alors que de récentes études ont mis en avant les bienfaits de l'oeuf source de vitamines et de minéraux, redécouvrez les différentes manières de préparer cet aliment. L'oeuf est l'aliment santé par excellence. Il est riche en vitamines D, E et K et contient également des minéraux intéressants, tel que le fer ou le phosphore. Il est également une source d'iode, minéral indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. Les oeufs apportent bien sûr des protéines qui les rendent incontournables pour les végétariens. C'est un aliment qui a sa place dans tous les menus et qui se cuisine de plusieurs façons : à la coque, en omelette, au plat, poché. Nous avons réunis dans ce livre, des conseils pratiques de conservation et avons sélectionné une centaine de recettes autour de cet aliment qu'on aurait tort de méconnaître.

  • Cette nouvelle collection de cuisine nous entraîne dans la période si bouillonnante , prospère et inventive des années 60. C'était le temps des commencements, un monde finissait, un autre naissait. Petites robes courtes, 45 tours, juke-box, roudoudous et frigo géant déclenchent immanquablement en nous un flot de nostalgie. C'est aussi l'époque où l'on se rassemble tous autour du seul poste de télévision du quartier pour regarder les émissions et feuilletons en noir et blanc. Les femmes s'émancipent, elles mènent de front vie professionnelle et vie de famille. Les entreprises d'électroménager l'ont bien compris et créent un maximum de nouveautés pour soulager la femme dans les tâches domestiques. Les publicités de l'époque au discours souvent sexiste en sont l'expression. Fours, robots, moulins à café électriques, grille-pains, friteuses, cocotte minute . se généralisent dans les foyers. C'est auprès de la cuisinière du quotidien que la gastronomie évolue. On cherche à cuisiner des plats authentiques, généreux et toujours aussi savoureux mais en passant moins de temps aux fourneaux. C'est cette époque et ces recettes qui ont bercé une grande partie d'entre nous que les éditions CPE ont souhaité mettre à l'honneur. La collection "La cuisine de tante Martine" rassemble anecdotes, publicités et recettes de cette période dynamique. Dans cette ouvrage consacré aux pique-niques retrouvez l'ambiance des jours d'été où au volant de votre DS ou 2CV vous vous arrêtiez déjeuner sur l'herbe. Après avoir étalé votre nappe à carreaux, vous sortiez du panier sandwiches et autres collations que vous dégustiez au son de la musique yéyé. Un livre à savourer en écoutant un vieux vinyle !

  • Le lot premier des femmes était, à la fin du XIXe et jusqu'au milieu du XXe siècle, de bien gérer la maison et d'élever les enfants.
    Elles avaient fort à faire. En règle générale, elles avaient souvent une famille nombreuse de six ou sept enfants, qui évoluait dans une maison où le confort n'était pas encore forcément entré. J'ai personnellement connu la cabane au fond du jardin...

  • Cette collection de cuisine nous entraîne dans la période si bouillonnante, prospère et inventive des années 60. C'était le temps des commencements, un monde fi nissait, un autre naissait. Petites robes courtes, 45 tours, juke-box, roudoudous et frigos géants déclenchent immanquablement en nous un fl ot de nostalgie. C'est aussi l'époque où l'on se rassemble autour du seul poste de télévision du quartier pour regarder les émissions et feuilletons en noir et blanc. Les femmes s'émancipent, elles mènent de front vie professionnelle et vie de famille. Les entreprises d'électroménager l'ont bien compris et créent un maximum de nouveautés pour soulager la femme dans les tâches domestiques. Les publicités de l'époque au discours souvent sexiste, en sont l'expression. Fours, robots, moulins à café élec_ triques, grille-pains, friteuses, Cocottes Minutes. se généralisent dans les foyers.
    C'est auprès de la cuisinière du quotidien que la gastronomie évolue. On cherche à cuisiner des plats authentiques, généreux et toujours aussi savoureux mais en passant moins de temps aux fourneaux. C'est cette époque et ces recettes, qui ont bercé une grande partie d'entre nous, que les éditions CPE ont souhaité mettre à l'honneur. La collection «La cuisine de tante Martine» rassemble anecdotes, publicités et recettes de cette période dynamique. Dans cet ouvrage consacré aux plats mijotés, vous retrouverez toutes les saveurs de votre enfance : le veau Marengo, le boeuf bourguignon ou le lapin aux olives n'auront plus de secrets pour vous. Un livre à savourer en écoutant un vieux vinyle.

  • Fruits, légumes, viandes, poissons ou encore crustacés... le barbecue est arrivé dans nos foyers il y a plusieurs générations et il fait désormais partie de notre tradition culinaire. Arrivée en France plus récemment, la plancha est venue compléter nos soirées d'été avec sa cuisine saine et naturelle, qui limite la matière grasse.
    Étonnez votre monde grâce aux variations culinaires que vous propose ce livre. Nos recettes vont vous permettre de varier et sublimer vos soirées plancha et barbecue.
    Ce soir, le chef, c'est vous.

  • Retrouvez dans la collection « La Cuisine de Mamie » tous ces plats savoureux qui nous rappellent la douceur de l'enfance : les après-midi entre cousins à faire sauter les crêpes, la bonne soupe de légumes des lendemains de fête, le coq au vin ou le gigot d'agneau des repas de famille... Toutes ces saveurs qui immanquablement nous transportent dans ces moments merveilleux de l'enfance. Et puis il y a toutes ces recettes dont Mamie a le secret et que personne - au désespoir de la génération suivante - ne réussit jamais à égaler : pommes de terre sautées, tarte aux pommes, riz au lait... sont toujours meilleurs chez Mamie. Dans La Cuisine Solognote et Orléanaise de Mamie, ce sont ces recettes qui fleurent bon notre terroir, mais également la cuisine « plus bourgeoise » de la ville. Deux traditions gastronomiques qui font la richesse de notre région.

  • Retrouvez dans la collection « La Cuisine de Mamie » tous ces plats savoureux qui nous rappellent la douceur de l'enfance : les après-midi entre cousins à faire sauter les crêpes, la bonne soupe de légumes des lendemains de fête, le coq au vin ou le gigot d'agneau des repas de famille toutes ces saveurs qui immanquablement nous transportent dans ces moments merveilleux de l'enfance. Et puis il y a toutes ces recettes dont Mamie a le secret et que personne - au désespoir de la génération suivante - ne réussit jamais à égaler : pommes de terre sautées, tarte aux pommes, riz au lait. sont toujours meilleurs chez Mamie.
    Dans La Cuisine Berrichonne de Mamie, ce sont ces recettes qui fleurent bon notre terroir, une région à la gastronomie si riche.

  • Retrouvez dans la collection « La Cuisine de Mamie » tous ces plats savoureux qui nous rappellent la douceur de l'enfance : les après-midi entre cousins à faire sauter les crêpes, la bonne soupe de légumes des lendemains de fête, le coq au vin ou le gigot d'agneau des repas de famille toutes ces saveurs qui immanquablement nous transportent dans ces moments merveilleux de l'enfance. Et puis il y a toutes ces recettes dont Mamie a le secret et que personne - au désespoir de la génération suivante - ne réussit jamais à égaler : pommes de terre sautées, tarte aux pommes, riz au lait. sont toujours meilleurs chez Mamie. Dans La Cuisine Normande de Mamie, ce sont ces recettes qui sentent bon notre terroir Normand que l'auteur nous a rapportées.

  • Des recettes fétiches, incontournables, que nous réalisons très souvent, pour ne pas dire régulièrement, nous en avons tous : le gâteau au chocolat, le tôt-fait aux pommes, la tarte aux abricots. Toutes ces recettes que nous échangeons entre amis, qui nous ont été transmises de mères en filles, font partie intégrante de notre cuisine.
    Ce sont ces recettes que vous trouverez dans ce livre, celles de trois gourmandes qui adorent régaler famille et amis avec leurs délicieux desserts. Elles ont chacune souhaité partager avec vous leurs meilleures recettes de pâtisseries, entremets, biscuits et autres douceurs. Rien de très compliqué ou de très élaboré, mais simplement toutes les recettes classiques du répertoire des desserts et que tout cuisinier doit maîtriser.
    Mousse au chocolat, crème brûlée, gâteau au yaourt, baba au rhum, madeleines, cookies, tarte aux pommes, gâteau au citron, crêpes, biscuit de Savoie, charlotte au chocolat, bavaroise aux fruits rouges, cake aux fruits confits. voilà quelques exemples des recettes que vous pourrez réaliser très simplement.

  • Retrouvez dans la collection « La Cuisine de Mamie » tous ces plats savoureux qui nous rappellent la douceur de l'enfance : les après-midi entre cousins à faire sauter les crêpes, la bonne soupe de légumes des lendemains de fête, le coq au vin ou le gigot d'agneau des repas de famille toutes ces saveurs qui immanquablement nous transportent dans ces moments merveilleux de l'enfance. Et puis il y a toutes ces recettes dont Mamie a le secret et que personne - au désespoir de la génération suivante - ne réussit jamais à égaler : pommes de terre sautées, tarte aux pommes, riz au lait. sont toujours meilleurs chez Mamie. Dans La Cuisine Franc-Comtoise de Mamie, ce sont ces recettes qui sentent bon notre terroir Comtois que l'auteur nous a rapportées.

  • Que savons-nous de l'eau, l'un de nos biens les plus précieux au monde ? Découvrons son parcours du ciel à la Terre, son importance pour notre corps, le circuit qu'elle emprunte de nos maisons jusqu'à la mer, le rôle capital des océans...

    Apprenons enfin à en prendre soin car elle apporte la vie.

    Un livre tout animé, graphique, pour les jeunes curieux.

  • 3h. - Durée : 1h15 Trois musiciens, en costume-cravate, jouent piano, guitare, " valisophone ", chantent et conversent autour d'un verre. Ils discutent de tout, de rien, du cinéma japonais et des pop-corn, d'un regard qui en dit long et qui parle en alexandrins. L'un d'eux veut se débarrasser d'un bout d'arc-en-ciel, un autre prétend avoir vu Verlaine hier soir... Un univers décalé, drôle, élégant et absurde rythmé par des chansons allant de Trenet à Gershwin.

  • Que voilà une bonne habitude prise ! Celle de vous précipiter pour découvrir la nouvelle collection des Almanachs des Terroirs de France (44 terroirs).
    Une nouvelle fois vous allez savourer votre région à travers récits, anecdotes, hauts et hommes d'histoire, délicieux produits, recettes, traditions et autres légendes.
    Vous allez y déguster votre terroir aux quatre saisons, pour notre plaisir, pour votre plaisir, du moins nous l'espérons !
    Le printemps offre généreusement ses sourires, aux rafales hargneuses succèdent la brise légère. Alors s'offrent à vous, encore tapies sous un coussin de mousse douce, violettes, pâquerettes, pervenches, primevères. exhalant dans l'air leurs délicates senteurs.
    Les campagnes revivent, les terrasses des cafés aussi. Les portes s'ouvrent, les cours aussi. Les jupes raccourcissent, les genoux se dévoilent.
    L'été, d'azur ensoleillé est quelquefois parsemé de nuages et de brumes. Il porte en lui les promesses d'une chaleur bénéfique, de farniente, de vacances, d'horizons nouveaux. Abordez des villages situés au bout, tout au bout des chemins ombragés de tilleuls, serpentant sur une colline ou longeant une petite rivière.
    Une marche, sportive ou nonchalante, à la pointe de l'aurore, alors que le silence plane encore sur la campagne, vous fera vivre les inoubliables instants qui précèdent l'arrivée du jour. Expérience simple, trop simple pour certains, mais tellement agréable.
    L'automne, c'est la lumière si particulière qui joue avec les bruns, les jaunes des feuilles et des fougères et les mauves des bruyères.
    C'est cette odeur si particulière de bois mort humide et d'herbe mouillée. C'est aussi ce cri si prenant d'un cerf en rut. C'est la balade, équipé de bottes, d'un bâton et d'un panier en osier pour faire une mirobolante cueillette de fruits ou de baies sauvages, pour une hypothétique recherche de cèpes tête noire, de girolles orangées, d'amanites des césars, de pieds-de-moutons, de trompettes de la mort. et de châtaignes.
    La froide pureté d'un hiver rigoureux et ses bleus métalliques achèvent la rotation éternelle d'une séquence mystérieuse et sensuelle qui cherche pompeusement à s'entourer de poésie.
    Ce qui plaît dans la collection des Almanachs des Terroirs de France, c'est cette nostalgie positive qui se dégage des récits, des contes, des légendes, des histoires qu'on y trouve. Dans un monde en mouvement, un monde sans visage, un monde omniprésent mais impalpable, le contenu de l'almanach ramène du souvenir, de la tradition, de la vie, presque perdue, des régions françaises, si différentes et si attachantes.
    Nostalgie positive, plongeant dans les fonds de l'histoire locale, du Moyen Âge aux années 60 en passant par la Belle Époque et les Trente Glorieuses.
    Un pays sans légendes est un pays sans âme, sans vie, sans rêves !
    Nos terroirs possèdent une âme. Elle est habitée par des contes, des récits, des légendes, des coutumes. peut-être des menteries, transmis de génération en génération, de grands-pères en petitsfils ou petites-filles.
    Tous, du plus jeune au plus ancien, du natif au nouvel arrivant, trouveront certainement plaisir de lecture, et de connaissance, en flânant à leur gré dans les pages de ces almanachs.
    Souvenez-vous, pour nos anciens, la chose écrite était représentée par la véritable bible des chaumières, le fameux almanach qui égaillait les longuessoirées d'hiver au coin du feu. Cette collection des Terroirs de France en est la résurgence moderne.
    Gérard Bardon

  • Depuis presque 25 ans, l'Almanach de CPE restitue la tradition des vieux almanachs de notre terroir que nos arrières grands-parents ont connu dans leur jeunesse. Cette publication annuelle, contient l'agenda de l'année, ce qui fait que de nombreux lecteurs le conservent à porté de la main « près du téléphone ». Mais l'Almanach, c'est aussi un livre qui offre une compilation d'informations en tout genre agrémentées d'illustrations, de dictons, de « trucs et astuces », de légendes locales, de recettes de cuisines puisées dans des carnets de recettes de ménagères qui vivaient dans notre région au début du XXe siècle, lors de l'avènement de notre gastronomie régionale. Comme il l'était pour nos arrières grands-parents, l'almanach c'est essentiellement le livre du peuple, celui qui est accessible à tous, utile à chacun et agréable pour tout le monde. Au rythme d'une page par jour, le lecteur parcoure l'Almanach tout au long de l'année pour y puiser des références au passé, sur la vie paysanne, sur l'histoire. Les lecteurs disent souvent « qu'ils ont l'impression de retrouver un bout de leur jeunesse en se plongeant dans cette lecture ». Ancré dans notre terroir, l'Almanach nous rappelle d'où l'on vient pour se construire dans un contexte de mondialisation et de perte de repères.

  • Le printemps offre généreusement ses sourires, aux rafales hargneuses succèdent la brise légère. Alors s'offrent à vous, encore tapies sous un coussin de mousse douce, violettes, pâquerettes, pervenches, primevères... exhalant dans l'air leurs délicates senteurs. Les campagnes revivent, les terrasses des cafés aussi... Les portes s'ouvrent, les cours aussi... Les jupes raccourcissent, les genoux se dévoilent...
    Puis c'est l'azur ensoleillé de l'été quelquefois parsemé de nuages et de brumes. Il porte en lui les promesses d'une chaleur bénéfique, de farniente, de vacances, d'horizons nouveaux. Abordez des villages situés au bout, tout au bout des chemins ombragés de tilleuls, serpentant sur une colline ou longeant une petite rivière.
    Une journée d'automne, c'est la lumière si particulière qui joue avec les bruns, les jaunes des feuilles et des fougères et les mauves des bruyères. C'est cette odeur si particulière de bois mort humide et d'herbe mouillée. C'est aussi ce cri si prenant d'un cerf en rut... Vous entrerez dans ces magnifiques forêts ou dans un chemin de campagne pour faire une cueillette de fruits ou de baies sauvages, pour une recherche de cèpes tête noire, de girolles orangées, d'amanites des césars, de pieds de moutons, de trompettes de la mort... et de châtaignes.
    Souvenez-vous, la douceur persistante du temps avait provoqué des bouleversements dans l'éveil de la nature.
    C'est ainsi que nous avions cueilli des jonquilles épanouies, fin janvier ! Les pommiers du Japon avaient mêlé leurs fleurs rouges au jaune des forsythias. Les jardiniers s'étaient plaints du manque de gelées, très utiles pour tuer « la vermine «, jamais inquiétée par le froid.
    Au fil des quatre saisons parcourez l'almanach pour votre plaisir, On y parle de pluie, on y parle de beau temps. On y retrouve cette nostalgie positive qui se dégage des récits, des contes, des légendes, des histoires, des personnages, des recettes... L'âme du terroir en quelque sorte !
    Gérard Bardon

empty