Saga Egmont

  • Germinal

    Emile Zola

    "Germinal", publié en 1885, est le treizième roman dans le cycle "Les Rougon-Macquart" de Zola. Le roman se centre sur Étienne Lantier, fils de Gervaise Macquart et Auguste Lantier, qui se fait renvoyer de son poste et part travailler dans une mine dans le Nord de la France. Étienne loge chez une famille de mineurs, les Maheu, et tombe amoureux de l'une des filles, Catherine, qui cependant lui résiste. Soudain, la grève éclate et la situation va de mal en pis.
    C'est l'occasion pour Zola de décrire les conditions de travails exécrable des mineurs français en pleine période de crise économique, empreinte de pauvreté et de famine. Zola a mené des recherches approfondies sur la commuté minière, et la dépeint comme démoralisée, analphabète et prône à l'alcoolisme et à la promiscuité.
    Le roman ouvrier, crée à la fin du 19e, montre le lien déterminant entre l'Homme et la classe dont il est issu, et les inégalités sociales qui s'en suivent.
    Les événement s'inspirent de faits réels, que Zola a pu observer durant son séjour dans la ville minière d'Anzin. La grève qui eut lieux là, ainsi que d'autres révoltes ouvrières, ont fortement influencé l'écriture de son "Germinal".
    Ce roman a été traduit dans plus de cent langues et a fait l'objet de plusieurs adaptations, tant au cinéma qu'au théâtre, notamment le film de Claude Berri de 1993, avec Gérard Depardieu, Renaud, Miou-Miou et Jean Carmet.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • "Au bonheur des Dames", publié en 1883, est le onzième roman dans le cycle "Les Rougon-Macquart" de Zola.
    Il se déroule dans une boutique parisienne appartenant à Mr. Mouret. La jeune Denise y trouve un emploi après avoir quitté la campagne pour la capitale. Rapidement, elle se fait au rythme de la grande surface, mais tout aussi vite, les rumeurs se propagent entre les dentelles et les papiers cadeaux.
    Ce roman a été adapté plusieurs fois à l'écran, notamment en 2012 avec la série "The Paradise" de BBC One, qui fut diffusée sur Netflix.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • L'assommoir

    Emile Zola

    Gervaise and Coupeau are happily married and through hard work they manage to advance in society. Until Coupeau is injured and takes to idleness, gluttony and eventually to drink. The novel shows the affect of alcoholism and poverty on the lives of people in the working-class districts of Paris.
    Seventh in Émile Zola's twenty-volume series "Les Rougon-Macquart", "L'Assommoir" is one of Zola's masterpieces and his most realistic work.

  • Nana

    Emile Zola

    She is beautiful, charismatic and destroys every man who dares to pursue her. Before the character of femme fatale was coined in American cinema, Émile Zola captured the seductive female power in "Nana": the ninth installment in the Les Rougon-Macquart series. A daughter of an abusive drunk, forced to live on the streest, Nana manages to rise to high-class prostitute. The novel begins with her debute in Théâtre des Variétés causing all Paris to talk about her. Follow the corrupted and tragic life of a Parisian courtesan in this Zola's masterpiece.

  • La Fortune des Rougon Nouv.

    La Fortune des Rougon

    Emile Zola

    Au lendemain du coup d'Etat du 2 décembre 1851, deux jeunes amoureux idéalistes se donnent rendez-vous dans la ville provençale de Plassans. À l'aube du second Empire, Silvère et Miette observent les républicains insurgés progresser dans les rues et les quartiers. Sous le chant exaltés de La Marseillaise, tous deux se mêlent aux insurgés.

    «La Fortune des Rougon» est autant une histoire d'amour que celle d'un soulèvement républicain. Mais c'est aussi - et surtout - la généalogie des Rougon-Macquart à la double lignée légitime et bâtarde. Premier roman de la série, Zola fait paraître en 1871 les prémisses d'une lente ascension familiale, et un chef d'oeuvre du mouvement naturaliste.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • Le Ventre de Paris Nouv.

    Le Ventre de Paris

    Emile Zola

    Après sept ans de supplice dans une prison de Guyane, Florent s'évade. De retour à Paris et sans argent, il se réfugie aux Halles pour retrouver son frère, un boucher de forte corpulence.
    Au pied des gradins de légumes, des montagnes de viandes, Florent prépare une violente vengeance contre les bourgeois qui s'empiffrent et le Second Empire.

    Troisième roman naturalistes des «Rougon-Macquart», «Le Ventre de Paris» fait gronder les différences sociale. Les Halles est le lieu central d'une critique sociale où la maigreur des humbles contraste avec la grosseur des bourgeois avides.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • La curée

    Emile Zola

    En 1870, le baron Haussmann s'apprête à changer la carte de Paris en remplaçant ses étroites rues par de larges avenues. Aristide Saccard, petit fonctionnaire vivant jusqu'alors modestement, saisit l'opportunité. Escroc, manipulateur et hypocrite, il participe à la «curée» tel un chien affamé à qui on jette une carcasse - au dépeçage de Paris par des spéculateurs immobiliers. Il achète à bas prix des immeubles entiers, au risque de finir ruiné.

    Deuxième tome de la série des «Rougon-Macquart», «La Curée» fait le portrait d'un homme du Second Empire avide de pouvoir. Aristide a tout réussi. Il a fuit la médiocrité de sa condition, a grimpé les échelles du pouvoirs - mais à quel prix?



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • La faute de l'abbé Mouret Nouv.

    Ordonné prêtre d'un petit village à l'âge de vingt-cinq ans, Serge Mouret voue un culte idolâtre pour la Vierge Marie. Barricadé dans son église, écrasé par son voeu de chasteté, Serge est tiraillé entre sa foi et le plaisir de la chair. Mais alors qu'il est gravement malade, Serge est envoyé auprès de son oncle, le docteur Pascal, au Paradou. Dans son exil, il découvre un paradis terrestre à la végétation luxuriante - et Albine.

    Cinquième volet de la série des «Rougon-Macquart», faisant suite à «La Conquête de Plassans», «La Faute de l'Abbé Mouret» raconte l'histoire d'un prêtre déchiré entre l'amour et la foi. Avec une réécriture naturaliste de la genèse, Zola offre un roman aussi symbolique qu'accusateur.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • Julien Michon, vingt-cinq ans, vit reclus dans une chambre qu'il loue d'un jardinier, avec déjà toutes les manies d'un petit bourgeois retiré. Orphelin depuis le plus jeune âge, Julien travaille maintenant à la poste et rien ne le rend plus heureux que de rester chez lui. Sa calme plénitude se retrouve cependant un jour bouleversée, quand Thérèse de Marsanne, la soeur de lait de son ennemi juré, quitte le couvent et croise le chemin du timide postier.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • Son excellence Eugène Rougon Nouv.

    Eugène Rougon, acteur du coup d'État de Napoléon en 1851, tombe en défaveur auprès du conseil d'État qu'il préside à Paris. Pour éviter les ennuis, Eugène démissionne. Mais alors qu'il souhaite s'éloigner de ses impératifs politiques, ses «amis» espèrent le ramener au devant de la scène - pour leur propre intérêt. Parmi eux compte Clorinde, une manipulatrice proche de l'empereur qu'il a refusée d'épouser. Désormais la carrière d'Eugène est entre les mains de Clorinde...

    Sixième tome de la série des «Rougon-Macquart», «Son Excellence Eugène Rougon» révèle au grand jour les hautes sphères de la vie politique du Second Empire.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie « Thérèse Raquin », un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les « Rougon-Macquart ». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de « l'Assommoir », ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis « Les Soirées de Médan ». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme : Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée « J'accuse... ! »

  • Le Rêve

    Emile Zola

    "Le Rêve" (1888) est le seizième roman dans le cycle "Les Rougon-Macquart". Il raconte l'histoire d'une orpheline, Angélique, et se déroule dans le Val-d'Oise. Angélique, fille de Sidonie Rougon et de mère inconnue, passe de famille en famille, et atterrit finalement chez les pieux Hubert, un couple de brodeurs. Le couple est stérile et pense que cela est dû à une malédiction jetée sur eux par Mme Hubert sur son lit de mort. La pauvre petite Angélique rêve qu'un prince vienne la sauver de cette situation misérable, tout comme dans les vies de saints qu'elle lit, où les jeunes vierges sont sauvées et épousent Jésus. C'est ainsi qu'elle rencontre Félicien, peintre verrier, qui à ses yeux ressemble à Saint Georges.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • Une Page d'Amour Nouv.

    Une Page d'Amour

    Emile Zola

    Jeune et veuve, Hélène Mouret vit seule avec sa fille Jeanne à Paris. Elle contemple le monde depuis sa fenêtre et essaye d'apaiser les crises de Jeanne, maladive depuis la naissance. Lorsque son voisin le docteur Deberbe vient au secours de sa fille, la vie d'Hélène jusqu'alors monotone est bouleversée. Une folle passion pour le docteur lui fait tourner une page d'ennui - au prix de sa fille.

    Huitième volet de la série des « Rougon-Macquart », « Une Page d'Amour » met avant la violence psychologique. Sous le regard de la ville, Jeanne souffre de l'égoïsme des grandes personnes, et Hélène du manque d'amour.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • La conquete de plassans Nouv.

    La conquete de plassans

    Emile Zola

    Le petit village provençale de Plassans, berceau des Rougon-Macquart, est passé dans le camp des légitimistes. Afin de le convertir au Bonapartisme, le pouvoir politique a envoyé l'abbé Faujas. Tandis qu'il loge chez Marthe, côté Rougon, et son mari François, côté Macquart, le représentant du clergé bouleverse leur quotidien... Il ne tarde pas à faire de leur jardin un terrain « neutre » où les légitimistes et les bonapartistes peuvent dialoguer - ou se disputer.

    Quatrième volet des « Rougon-Macquart », le roman naturaliste « La Conquête de Plassans » dénonce le clergé au travers d'un prêtre manipulateur. Sans scrupule et corrompu par le pouvoir politique, il conduit tout un village à la violence et la folie.



    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain considéré comme le plus lu et traduit du monde. Fils d'un ingénieur, il passe sa jeunesse à Aix-en-Provence. Son père meurt alors que Zola n'a que sept ans. Sa mère est en difficulté financière, et Zola est privé d'études. Il échoue deux fois le bac de français, et cherche du travail pour pallier au problème d'argent. Il obtient un poste de commis chez Hachette après une série de métiers déplaisants. Zola grimpe les échelons et devient en 1860 responsable de la publicité au sein d'Hachette. Grâce à cette situation, il se noue d'amitié avec des écrivains contemporains (Flaubert, Alphonse Daudet, Huysmans, Maupassant...) En 1867, il publie «Thérèse Raquin», un roman naturaliste qui fait scandale dans la presse. Cependant, il continue sur sa lancée et publie une grande quantité de romans naturalistes, avec entre autres les «Rougon-Macquart». Il s'impose ainsi en maître du naturalisme littéraire. À compter de la publication de «l'Assommoir», ses publications prennent de l'ampleur au sein du monde littéraire. Alors qu'il s'achète une villa à Médan, il publie avec Guy de Maupassant, J.-K. Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis «Les Soirées de Médan». Zola est aussi connu pour avoir lutter contre l'antisémitisme: Le 13 janvier 1898, il publie une lettre ouverte dans le journal l'Aurore de Georges Clemenceau, intitulée «J'accuse...!»

  • Nantas

    Emile Zola

    Nantas, jeune marseillais fils de maçon, quitte sa ville natale pour Paris. Sa mère aurait voulu qu'il passe son baccalauréat, rêvant qu'il puisse ainsi s'élever dans la société. Ses parents avaient travaillé dur pour lui payer ses études, mais sa mère mourut et son père chuta, obligeant d'abord Nantas à travailler chez un négociant, puis à remplacer son père. Quand il trouve ce dernier mort, Nantas vend tout, et avec deux cent francs en poche, il quitte Marseille pour la capitale, sûre que sa fortune l'y attend. Cependant, celle-ci se fait attendre et Nantas vit dans une étroite chambre mansardée, perdant progressivement patience. Quand finalement la chance frappe à sa porte, c'est avec une offre des moins conventionnelles...



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • The Ladies' Paradise

    Emile Zola

    Silk dresses, sparkling jewellery and finest textiles: the glamour of the 19th century French department store can make anyone's head spin. When the 20-year-old Denise Baudu comes to Paris to work at "The Ladies' Paradise", little does she know of the corrupted values that lie beneath the layer of shining showcases. The eleventh novel in Émile Zola's "Rougon-Macquart" cycle captures the spirit of the budding capitalism in Europe. Discover the changes in consumer culture, the bourgeois family and the construction of the modern city through the eyes of the main characters in this capturing narration.

  • The Dream

    Emile Zola

    Unique to Émile Zola's characteristic writing style , "The Dream" feels like a fairy tale among the rest of "Rougon-Macquart" series. It reveals the story of the orphan Angélique Marie: a nine year old girl, homeless, starving , adopted by a couple of embroiderers. From this moment on, her life continues like a dream. She grows up in the shadow of the church, St. Agnes in Beaumont, France, enthralled by the tales of the saints . Her dream is to be saved by a handsome prince and to live happily ever after. But is Angélique going to meet her knight in shining armor or this only happens in fairy tales? Read on and find out in this magical tale.

  • Dans ces histoires adressées à Ninon, Zola nous montre toute l'envergure de son talent, alors qu'il n'avait que vingt ans et travaillait dans la libraire de Louis Hachette, ayant raté son baccalauréat. Il passe ses heures creuses à écrire des histoires, que voici. Elles sont toutes centrées autour du personnage de Ninon, et les personnages ont tous environs le même âge que Zola lui-même. De ce fait, ces nouvelles sont un testament à ce que c'était que d'être jeune dans la France du 19e.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • Quando Zola aveva circa vent'anni, dopo essere stato bocciato al termine delle scuole, si trovò a lavorare nella libreria di Louis Hachette. Utilizzò il suo tempo libero per scrivere queste storie colme di immaginazione e fantasia. Tutte e nove le storie ruotano attorno al personaggio di Ninetta, cui vengono raccontate. Vista l'età dell'autore ai tempi, e il fatto che la maggior parte dei personaggi nella narrazione hanno all'incirca la stessa età, queste storie sono un'eccellente testimonianza della gioventù e di com'era essere giovani nella Francia dell'800.



    Emile Zola (1840-1902) è uno dei romanzieri francesi più amati. In genere è ritenuto il capostipite della scuola francese del naturalismo letterario e dalle sue opere sono stati tratti numerosi adattamenti, sia per il cinema che per il teatro. Lo si ricorda soprattutto per la serie "I Rougon-Macquart" e per i romanzi "Germinale", "Nana" e "Thérèse Raquin".

  • "Le quattro stagioni di Giovanni Gourdon" si incentra su quattro fatidiche giornate nella vita di un uomo profondamente radicato nella sua terra natia nel sud della Francia. Lo seguiamo dalla Primavera fino all'Inverno, e sebbene la catastrofe sembri sempre incombente, la speranza non si esaurisce mai.
    Giovanni Gourdon vive con lo zio prete nel borgo di Dourgues, non distante dal fiume Durance. Abita lì da dieci anni, dieci anni colmi di frasi in latino e di sermoni, ma principalmente trascorsi a imparare a conoscere i flussi e riflussi di quel piccolo angolo di fiume. Giovanni è solito nascondersi tra i salici la mattina per osservare Babet, la bella brunetta di cui è innamorato. Tuttavia, come lo avverte lo zio, la Primavera ci prepara per la vecchiaia, e Giovanni ha ancora molto da imparare nel corso delle stagioni.

  • Mathieu Froment lives in the suburbs of Paris and travels to the city every day to work. He and his wife Marianne have a loving relationship and an enormous amount of children. "Fruitfulness" is the first book in Emile Zola's series , "Les Quatre Évangiles", where he explores the four qualities he felt were necessary to a healthy society: fertility, labor, truth, and justice.

  • "Les Quatre Journées de Jean Gourdon" se centre sur quatre journées fatidiques dans la vie d'un homme enraciné dans sa contrée natale du sud de la France. On le suit du printemps à l'hiver, et bien que la catastrophe semble toujours imminente, l'espoir ne tarit jamais.
    Jean Gourdon vit chez son oncle, curé du hameau de Dourgues, non loin de la Durance. Ça fait dix ans qu'il habite là, dix longues années pleines de latin, de sermons, mais passée surtout à apprendre le rythme de ce bout de rivière. Jean aime se cacher à l'aube derrière les saules de la rive pour y guetter le passage de Babet, une jolie brune dont il s'est récemment entiché. Cependant, comme son oncle le préviendra, le printemps prépare à l'âge mûr, et Jean devra apprendre encore bien des leçons, au fil des saisons.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • Fécondité

    Emile Zola

    Zola entame à la fin du 19e un nouveau cycle, "Les Quatre Evangiles", dont "Fécondité", publié en 1899, est le premier volume. Il est suivi de "Travail" en 1901. Suivant la mort de Zola en 1902, le troisième volume, "Vérité", paraît à titre posthume. Le dernier volet, "Justice", ne sera quant à lui jamais publié, n'étant au moment de la mort de Zola qu'une ébauche.

    Matthieu, vingt-sept ans, et Marianne, vingt-quatre, ont déjà quatre enfants. Ils vivent à Janville, et chaque jour Mathieu entreprends le voyage de deux heures vers son travail dans une usine dans le 7e à Paris. Ils sont heureux et amoureux, et Mathieu gagne juste assez pour subvenir aux besoins de sa famille. L'insouciance du jeune couple, et la fécondité de Marianne, fait scandale, et les collègues de Mathieu lui conseillent d'utiliser des contraceptifs ; il les ignore. Cependant, quand il apprend que Marianne est à nouveau enceinte, Mathieu commence à penser plus sérieusement à l'avenir de sa famille.



    Emile Zola (1840-1902) est un des auteurs français les plus célèbres au monde et il fut l'une des figures de proue du mouvement littéraire naturaliste français. Activiste et engagé dans la cause sociale, son oeuvre met à nu les vérités déplaisantes du 19e. Il explore notamment la pauvreté, la prostitution, et l'hypocrisie. Zola était également un journaliste et utilisait ses recherches journalistiques comme base pour ses romans. Son style est direct et sans fioritures. Son oeuvre principale est sa série monumentale "Les Rougon-Macquart", constituée de vingt épisodes écrits entre 1871 et 1893. Chaque roman peut être lu individuellement et décrit la vie en France sous le Second Empire, à travers l'histoire d'une même famille. Les épisodes les plus connus sont "Nana" et "Germinal". Zola est aussi connu pour son "Thérèse Raquin".

  • Io accuso

    Emile Zola

    "Io accuso" è una lettera scritta nel gennaio 1898 dallo scrittore francese Emile Zola in reazione all'affare Dreyfus, un caso che sconvolse la società francese del tardo XIX secolo. In questo testo Zola rivolge un appello pubblico all'allora presidente Félix Faure. Afferma che Alfred Dreyfus, un ebreo alsaziano, è stato ingiustamente accusato di aver divulgato informazioni alla Germania. Egli riprova la sentenza che condanna Dreyfus all'ergastolo sull'Isola del Diavolo nella Guyana francese. Accusa il governo francese di incarceramento illecito e di antisemitismo. Zola sa bene che, scrivendo questo testo, sta andando contro la legge del 1881 sulla libertà di stampa e che lui stesso sarà chiamato in giudizio per questo motivo. Eppure la sua lettera ha successo e la sentenza di Dreyfus viene rivista pochi mesi dopo.
    A causa dell'impegno del suo autore e dei risultati che ha portato, questo testo di Zola simboleggia il potere della stampa nella difesa dei diritti umani e della verità.

  • Roma

    Emile Zola

    Roma è il secondo libro della trilogia di Zola, e racconta la storia del giovane sacerdote cattolico Pierre, il quale ha recentemente scritto un libro che tratta di temi socialisti. Pierre teme che il libro possa causare controversie all'interno della chiesa cattolica, e decide di rivolgersi alle autorità per risolvere eventuali problemi futuri (tra cui la messa al bando del libro). Zola descrive il sistema religioso come flemmatico e burocratico, facendo del suo meglio per ritardare la missione del protagonista. In mezzo a tutto questo c'è una storia d'amore, malcontento e belle descrizioni naturali. Una lettura decisamente consigliata ai fan di Zola.



    Émile Zola (1840-1902) fu un romanziere, giornalista e drammaturgo francese e uno dei più importanti rappresentanti del naturalismo francese. I suoi temi letterari includono la violenza e le sue ripercussioni, l'alcolismo e i problemi all'interno del nucleo familiare. Ha influenzato molti scrittori del "nuovo giornalismo", tra cui Tom Wolfe, Truman Capote e Gay Talese. Le sue opere più conosciute sono "Germinal", "Nana" e "Lavoro". È stato nominato due volte al Premio Nobel per la letteratura nelle sue prime due edizioni.

empty