• Cet ouvrage est l'outil de travail indispensable pour trouver sa voie et intégrer le secteur public. Il propose :
    - De nombreuses informations sur les procédures de recrutement ;
    - Une préparation complète si un concours est nécessaire ;
    - Des conseils pour intégrer facilement le service public.
    Le tout au travers d'exemples pratiques, de parcours, de bonus et de tableaux explicatifs.

  • Chemin de fer et cheminots d'antan explore le vaste secteur du chemin de fer classique et à voie métrique sans oublier les métros et les tramways d'antan. Son but : transmettre un savoir aux jeunes générations, faire revivre de nombreux métiers du rail et, surtout, conserver la mémoire vivante des services que le chemin de fer a pu rendre à la collectivité et ce que les cheminots savaient faire pour exploiter un tel outil de travail bien utile à une nation. Tout à la fois ouvrage d'histoire, d'évolution des techniques, mais aussi ouvrage de cours, il décrit l'art du transport ferroviaire et expose les notions fondamentales du chemin de fer apparu vers 1830. Sorte de musée vivant des techniques, il nous rappelle également que le chemin de fer est une technique d'ingénieur aux multiples facettes. Il s'adresse à un très large public, allant du jeune cheminot débutant - vierge de toute connaissance technique en ferroviaire - recruté à la SNCF, à la RATP ou dans toute autre EF (Entreprise Ferroviaire), aux professionnels du secteur ainsi qu'aux passionnés du rail que sont les fidèles lecteurs de La Vie du Rail.

  • Fondé sur les 35 années d'expérience professionnelle de l'auteur, ce livre permet d'acquérir la connaissance des principes et des systèmes d'exploitation mis en oeuvre dans le domaine ferroviaire. Synthétique et didactique, il regroupe les notions essentielles de l'exploitation ferroviaire en associant technique, textes réglementaires, pratiques issues de retours d'expérience, conseils méthodologiques précis et exercices corrigés. Cette nouvelle édition développe les parties consacrées à la sécurité ferroviaire.
    Cette nouvelle édition est enrichie de plusieurs chapitres consacrés à la sécurité en mouvement et en gare. Elle s'adresse aux étudiants de la filière ferroviaire (Licences Pro, Mastères, ingénieurs CNAM...), aux jeunes diplômés (BEP à Bac + 5) visant leur première certification d'AMV, à celles et ceux qui préparent les examens et concours de promotion interne de la SNCF (TTMV - CTMV - ESCI...), aux enseignants et formateurs de ces matières, et plus généralement aux professionnels soucieux de consolider leurs connaissances et savoir-faire. Il pourra également satisfaire les passionnés du monde ferroviaire désireux de mieux déchiffrer et comprendre les bases de l'exploitation.

  • Cet ouvrage est l'outil indispensable pour accompagner le lecteur dans sa vie professionnelle.

  • Les métiers du rail

    Didier Janssoone

    • Etai
    • 12 Novembre 2015

    Qu'ils soient chargés de vendre ou de contrôler les billets, d'entretenir les voitures, les wagons ou les locomotives, de poser et d'entretenir les voies, d'assurer le bon fonctionnement de la signalisation, de former, conduire ou aiguiller les trains de voyageurs ou de marchandises. les cheminots assurent - 365 jours par an - un fabuleux travail d'équipe permettant aux trains de circuler en toute sécurité.
    Constituant ainsi une corporation unique dans le monde du transport, la SNCF (et les sept réseaux publics ou privés qui l'ont précédée jusqu'en 1937) ont employé jusqu'à 500 000 « agents de chemin de fer » répartis en 45 filières professionnelles, exerçant une multitude de métiers connus. ou moins connus !
    Certains sont nés avec le chemin de fer, d'autres ont disparu en même temps que la locomotive à vapeur, beaucoup ont été inventés pour favoriser le développement du trafic ou répondre aux attentes de la clientèle.
    Pour d'autres, enfin, le contenu du travail s'est adapté lors de l'électrification du réseau, la mécanisation de l'entretien des voies ou le développement de la signalisation lumineuse. Ce livre, richement illustré par 300 documents, photos et cartes postales d'époque, vous en dévoile toutes les facettes au travers de portraits et d'anecdotes.
    Offrez-vous un voyage dans le temps et revivez leur évolution. décrit par un spécialiste du sujet : Postes d'aiguillage, conduite et circulation des trains, maintenance de la voie ; organisation des gares, des chantiers de formation, des ateliers ou des dépôts de locomotives ; métiers « clés », pratiques professionnelles et outil de travail. plus rien n'aura de secret pour vous !

  • Je réussis ma VAE

    Didier Janssoone

    La loi sur la validation des acquis de l'expérience est une des avancées majeures du début du XXIe siècle qui a révolutionné l'accès au diplôme, en permettant à un adulte d'en obtenir un sans passer la moindre épreuve d'examen. La VAE est donc bien plus qu'une seconde chance, c'est une formidable possibilité de reconnaissance professionnelle pour tous !
    Quel que soit votre statut (salarié, indépendant ou bénévole) et même votre qualification professionnelle, ce livre est fait pour vous. L'auteur, lui-même " candidat-VAE ", a cherché à présenter ce dispositif de la manière la plus simple possible en insistant sur ses points clés. Conditions à remplir, démarches à effectuer, choix du " bon " diplôme, comment procéder pour valoriser ses acquis et son expérience ?Â... Rien n'est passé sous silence.
    Je réussis ma VAE : Un livre complet, simple, enrichi de conseils méthodologiques et illustré de nombreux exemplesÂ... spécialement écrit pour les autodidactes désirant convertir leur expérience en diplôme !

  • Guide secret du métro Nouv.

    * Pour entrer dans les coulisses du métro parisien et mettre au jour les mystères d'un moyen de transport utilisé par des milliers de citadins. Pour révéler les secrets de sa construction, découvrir une vie souterraine insoupçonnée...
    * Pour poser un autre regard sur la grande inondation du début du XXe siècle, la fin des poinçonneurs, le drame de Couronne, les stations fantômes, les tunnels mystérieux...

  • Depuis 2002, la loi reconnaît qu'une activité professionnelle peut être génératrice de compétences équivalentes à celles obtenues dans certaines formations. Au départ, elle permettait surtout à des candidats non diplômés d'accéder à une certification. Mais depuis, les universités, les écoles de commerce, et même certaines grandes écoles proposent aussi cette validation par la délivrance d'un diplôme. Or cette validation des acquis de l'expérience (VAE) reste encore méconnue chez les cadres autodidactes et les techniciens.
    C'est l'objectif de ce guide pratique : expliquer le principe et la méthode qui permettent de transformer son expérience (professionnelle, extra-professionnelle ou bénévole) en diplôme (ingénieur, mastère spécialisé, école de commerce et de management, master Pro, diplôme d'université, etc.), changer de catégorie, accéder au statut cadre, à un meilleur salaire et à plus de responsabilités.
    Rédigé par un ancien candidat à la VAE, l'ouvrage décrit d'abord le principe de cette « autre voie » puis donne une méthodologie pour de réussir une telle validation. Alliant sérieux et pragmatisme, ce livre a été conçu pour répondre de façon simple et précise à toutes les questions. Il permet de :
    1. Mieux connaître le fonctionnement du dispositif de VAE ;
    2. Trouver le diplôme en parfaite correspondance avec son expérience ;
    3. Lancer la procédure auprès de l'organisme certificateur et monter son livret de recevabilité ;
    4. Rédiger son dossier de validation après avoir analysé ses acquis ;
    5. Pouvoir convaincre le jury d'accorder une validation (si possible) totale.

  • Suite à l'ouvrage Les Aiguilleurs, rois de l'exploitation ferroviair e, ce livre permettra au lecteur de découvrir un monde mystérieux :
    Celui des métiers de l'exploitation ferroviaire en France, qui consiste notamment à faire circuler les trains en toute sécurité, d'hier à aujourd'hui. Empirique lors de la naissance du chemin de fer, l'exploitation, repose de nos jours sur une organisation technique, des personnels dédiés (brigadier de manoeuvres, chefs de service, caleurs...) et des pratiques professionnelles.
    Ce livre décrit toutes les facettes de ce métier tel qu'il était exercé au siècle précédent :
    Cabines d'aiguillages, quais d'autrefois, petites gares de campagne accueillant les tacots, gares de triage capables de trier 3 000 wagons par jour, gares importantes avec les grands rapides et les express dotés de wagons-lits, de voiture-restaurant, de fourgon à bagages, d'allège postale...
    Aujourd'hui, au XXI e siècle, l'exploitation ferroviaire est marquée par des évolutions inéluctables : ouverture à la concurrence, cadencement, nouvelles technologies (ERTMS, GSM-R) et même intelligence artificielle...

  • Gares d'autrefois

    Didier Janssoone

    • Etai
    • 5 Février 2014

    Il existe aujourd'hui en France un peu moins de quatre mille gares, allant de la toute petite station des «Pèlerins» située sur la ligne Saint-Gervais-Le Fayet-Vallorcine aux grandes gares parisiennes et de province. Mais il n'en a pas toujours été ainsi !

  • Si les anglais ont inventé le train - moyen de transport parti de la simple idée de faire circuler une « voiture à cheval sur des roues guidées par des rails » -, les français vont le perfectionner. Grâce aux prouesses des ingénieurs des Compagnies (puis de la SNCF) et à l'inventivité des cheminots, les innovations « ferroviaires » vont se succéder à un rythme effréné jusqu'à le faire passer de la vapeur au TGV !
    Postes d'aiguillage à itinéraires, électrification, automotrices de banlieue, voitures métallisées de grandes lignes, signalisation lumineuse..., le chemin de fer sera - de la Belle Epoque aux trente glorieuses - un laboratoire permanent d'idées et d'innovations techniques et commerciales ! Ce livre, richement illustré par plus 300 documents, photos et cartes postales d'époque, vous en dévoile toutes les facettes...
    Paris ne s'est pas fait en un jour... le chemin de fer non plus ! Offrez-vous un voyage dans le temps et revivez l'évolution de votre moyen de transport préféré !

  • Cet ouvrage est l'outil de travail indispensable pour accompagner le salarié sur le chemin de l'évolution professionnelle et a pour objectif de : - Proposer des conseils méthodologiques précis, concrets et efficaces - Se familiariser avec l'esprit et le fonctionnement de chaque dispositif de Formation Continue - Aider le salarié dans son projet de formation.

  • Ouvrage d'autoformation illustré par de nombreux cas pratiques, ce guide clair et opérationnel propose toutes les clés pour bien connaître et mettre en oeuvre un management de la créativité auprès de ses salariés.

  • Après Les aiguilleurs et L'exploitation ferroviaire, voici pour clore la série d'ouvrages sur l'exploitation technique des chemins de fer, le tome 3 concernant la signalisation.
    Comme la route et ses carrefours, le rail possède sa signalisation et son « code des couleurs » basé sur le rouge, le jaune, le vert, le violet et le blanc.
    Savez-vous que celui-ci a été définitivement adoptée à la fin de l'année 1936, peu de temps avant la création de la SNCF, et que l'on trouve trace du tout premier signal lumineux sur le réseau du P.O à Paris, dans le tunnel reliant Denfert-Rochereau à la gare de Paris-Luxembourg ?
    Constituée de drapeaux et de lanternes aux tous débuts du chemin de fer, cette signalisation est ensuite devenue « mécanique » vers 1860 (sous forme d'ailes et de cocardes), puis lumineuse lors de l'invention de Block automatique vers 1920.
    La mise en service de la première ligne à grande vitesse en 1981 la fera encore évoluer, puisque le Cab Signal (et ses indications en cabine) entrainera la disparition de la signalisation latérale.
    Généralisée depuis 1974, la signalisation lumineuse - allant du tout petit panneau présentant le seul « carré violet » au grand panneau « en drapeau » pouvant présenter plusieurs indications - assure aujourd'hui la sécurité du trafic sur de très nombreuses lignes classiques. Complétée par des indicateurs de direction, des tableaux indicateurs de vitesse et autres pancartes, elle permet d'assurer efficacement l'espacement des circulations et la protection des 5 000 aiguilles du réseau.
    Derrière tout ceci, des circuits de voie, des milliers de relais électromagnétiques, beaucoup d'électronique et... des centaines de kilomètres de câbles !
    Cependant, au XXI e siècle, ses jours sont comptés.
    Demain, les nouvelles technologies comme l'ERTMS et même l'intelligence artificielle permettront de l'éliminer définitivement... Heureusement, les cycles technologiques sont longs - même les signaux mécaniques PO ou PLM n'ont pas encore tout à fait disparu du paysage ferroviaire - et il nous sera encore longtemps permis d'admirer le feu rouge et l'oeilleton d'un sémaphore !

  • Le 26 septembre 1979, le réseau des lignes ferroviaires de la banlieue sud-ouest de Paris intégrait la ligne C du RER. La gare souterraine de Paris-Quai d'Orsay devenait une simple station RER puis, en 1986, le majestueux bâtiment voyageurs devenait un musée.
    Mais souvenez-vous, les trains de la Compagnie du Paris-Orléans (SNCF depuis 1938) partaient, jusqu'en 1979, de cette magnifique gare mise en service en 1900.

    Pionnières de l'électrification, les mythiques « Boîtes à sel », les robustes automotrices Z 4100 ou les inoubliables Z 5300 ont assuré le transport quotidien de milliers de voyageurs depuis Paris jusqu'aux terminus de Dourdan, d'Etampes et d'Orly, en passant par Choisy-le-Roi, Juvisy-sur-Orge et Brétigny-sur-Orge.
    Cartophile et passionné d'histoire ferroviaire, qui mieux que Didier Janssoone pouvait retracer le passé de ces lignes ?
    Un bel hommage au vieux réseau banlieue du Paris-Orléans, « promu » RER il y a tout juste trente ans !

  • Mise en service, comme sa voisine d'Orsay, à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900, la gare des Invalides permit à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest de disposer d'un terminus au coeur de Paris, tout près des lambris du quai d'Orsay et des Invalides. Importante gare desservant la Bretagne, celle-ci perdit peu à peu de son ampleur et, à partir du service d'été 1935, fut réservée au seul trafic des trains de banlieue à destination de Versailles - Rive Gauche.
    Au fil des pages, le lecteur découvrira, en empruntant une automotrice électrique Etat ou un train de Ceinture, la ligne des Batignolles (via le raccordement de Passy), celle de Puteaux (via Les Moulineaux) et, bien sûr, celle de Versailles en traversant le célèbre tunnel de Meudon.


    Après un premier opus consacré au réseau ferré de la banlieue sud-ouest de Paris, Didier Janssoone, cheminot et cartophile passionné, rend hommage aux cheminots qui ont assuré le transport de milliers d'usagers sur le réseau ferré de la banlieue ouest « promu » Réseau express régional (ligne C) il y a tout juste trente ans.

  • ATM (Austerlitz-Tolbiac-Masséna) est aujourd'hui un nouveau quartier du 13e arrondissement de Paris. Entre la gare d'Austerlitz et le boulevard périphérique, la Ville de Paris et la SNCF se sont associées pour aménager une petite ville résolument tournée vers le XXIe siècle. Hormis les voies de la SNCF, peu à peu enfouies et seul témoignage du passé industriel et ferroviaire de ce quartier, celui-ci ne ressemble plus guère au Paris « populaire » qu'il évoquait dans la première moitié du XXe siècle. Au fil des pages, en suivant les voies de la Compagnie du chemin de fer d'Orléans, de la Salpêtrière à la Petite Ceinture en passant par le célèbre pont de Tolbiac, Didier Janssoone, cheminot à Paris Austerlitz, nous fait revivre ce quartier tel qu'il était jusqu'au premier coup de pioche de la Bibliothèque nationale de France.

  • Ce livre nous fait découvrir - ou redécouvrir - que le célèbre musée parisien d'Orsay est aménagé dans une ancienne gare mise en service à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900. Tour à tour exploitée par la Compagnie du PO (Paris Orléans), du PO-Midi (lors de la fusion avec la compagnie du Midi en 1934), puis par la SNCF lors de la nationalisation de 1938, cette grande gare fut fermée au trafic Grandes Lignes dès 1939, mais sa partie souterraine restera en exploitation pour le seul trafic de la banlieue sud-ouest de Paris avant d'être transformée en station RER lors de la création de la Ligne C en 1979. L'histoire de la gare d'Orsay - passée en 80 ans du statut de grande gare parisienne à celui d'une modeste station du RER... implantée sous un magnifique musée - est telle qu'elle méritait à elle seule un ouvrage. Celui-ci, relatant l'histoire de cette gare située au coeur historique de Paris, est destiné à tous les publics (des visiteurs du musée... aux amoureux du chemin de fer d'antan, sans oublier les acteurs du monde ferroviaire désirant parfaire leur connaissance de l'histoire de cet important site ferroviaire). Celle-ci est relatée de façon claire et agréable à lire afin que l'ouvrage soit accessible à tous. Ce livre n'est donc, en aucune façon, un traité historique et encore moins un cours d'architecture ferroviaire... mais a, cependant, l'ambition d'être un ouvrage de référence, rédigé et illustré sous la forme d'une synthèse historique et technique vivante - susceptible de passionner le plus grand nombre de lecteurs - dont le fil conducteur est la vie quotidienne des voyageurs, des usagers et des cheminots de la gare de Paris-Quai d'Orsay. Ce livre est richement illustré (photos, cartes postales anciennes, documents anciens, plans, schémas...).

  • Alors que la SNCF vient de fêter ses 80 ans, la ligne C du RER célèbre son quarantième anniversaire. Le 29 septembre 1979, les cheminots « Sud-Ouest » de la gare de Paris- Quai d'Orsay et « Ouest » de la gare de Paris- Invalides fêtaient la jonction ferroviaire enfin réalisée entre les deux célèbres terminus parisiens construits pour l'Exposition universelle de 1900.
    187 kilomètres de voies, 72 gares dont 18 dans Paris intra-muros, 7 départements desservis par 700 trains par jour... depuis sa mise en service en 1979, la TRG (Transversale Rive Gauche) devenue Ligne C du RER, n'a pas cessé de s'étendre.
    Son trafic, lui aussi, n'a pas cessé de se développer. En 1979, la Ligne C transportait quotidiennement 240 000 personnes, aujourd'hui 500 000 voyageurs empruntent chaque jour cette ligne plus que centenaire à double vocation.
    Principalement dédiée aux trajets « domicile- travail » de nombreux franciliens étudiants et salariés, c'est aussi une ligne à vocation touristique puisqu'elle dessert de nombreux monuments historiques tels que la cathédrale Notre Dame, la Tour Eiffel et le Château de Versailles.
    Aujourd'hui, l'aventure du RER continue au bénéfice du plus grand nombre : les franciliens ainsi que les touristes qui peuvent ainsi découvrir Paris, ses trésors et ses monuments d'une agréable façon ... souple et écologique.

  • Transformer son expérience ferroviaire en diplôme par la VAE : Quel que soit son métier, son poste de travail ou sa fonction... c'est possible !
    Vous êtes un salarié "autodidacte" du transport ferroviaire, peu diplômé et avez gravi les échelons par la voie du tableau d'aptitude, des examens ou d'un concours de promotion interne ?
    Que vous soyez opérateur, manager, technicien, spécialiste ou expert de ce moyen de transport, sachez que la VAE peut vous permettre d'obtenir un diplôme en rapport avec votre qualification actuelle... sans retourner sur les bancs de l'école !
    Oui, mais comment faire ? Ouvrir ce livre...
    Outil de travail indispensable pour vous accompagner sur le chemin de la validation totale de vos acquis par le jury, cet ouvrage vous permettra de vous familiariser avec "l'esprit" de la VAE ferroviaire, ainsi qu'avec le fonctionnement détaillé du dispositif.
    Dès aujourd'hui, pensez à la VAE afin de soigner votre employabilité, booster et relancer votre vie professionnelle. Ce livre passionnant - publié par un cadre SNCF ayant obtenu un diplôme d'ingénieur par la VAE - vous montrera l'ensemble des potentialités du dispositif et vous aidera à les mettre en pratique !
    Le Guide pratique de la VAE pour les métiers ferroviaires : un ouvrage complet, enrichi de conseils pratiques et d'astuces, qui vous aidera à diplômer votre expérience ferroviaire.

  • Sans lui, pas de trains qui circulent :
    L'aiguilleur est celui qui commande le ballet des trains qui entrent en gare ou en sortent.
    Depuis son poste qui surplombe les voies et les bifurcations, il orchestre le trafic en commandant les moteurs d'aiguille, les signaux, les tableaux de vitesse et les feux, transmet indications, autorisations ou ordres aux conducteurs de train et aux chefs de manoeuvre.
    Un métier méconnu, mais essentiel à la bonne marche du chemin de fer.
    Sans les aiguilleurs, les trains seraient à l'arrêt... Ces hommes, qui exercent en 3 x 8 un métier à responsabilités, sont indispensables. Depuis les coulisses, ils gèrent jour et nuit le trafic et les manoeuvres.
    Leur mot d'ordre : sécurité et ponctualité.
    Aujourd'hui, modernisation oblige, les aiguilleurs, requalifiés agents Mouvement, puis opérateurs Sécurité, sont moins nombreux qu'autrefois (jusqu'à 90 000 en 1945) et aiguillent les trains en cliquant avec une souris d'ordinateur depuis leur « tour de contrôle » ferroviaire.
    Dans ce livre abondamment illustré, l'auteur, chef de circulation à Paris-Austerlitz, dévoile toutes les facettes d'un métier peu connu, mais au coeur de l'activité ferroviaire...

  • Le Pays Basque (Euskal Herria en langue basque) s'étend sur un vaste territoire composé de sept provinces, elles-mêmes réparties sur deux Etats : l'Espagne et la France.
    La partie géographiquement située au nord-ouest de l'Espagne (Helgoade) - de loin la plus vaste - forme une communauté autonome au sein du royaume espagnol. Constituée de quatre provinces (Alava, Biskaya, Guipuskoa et Nafaora), elle est ferroviairement desservie, depuis Irun, par le réseau à voie large de la RENFE, ainsi que par l'important réseau à voie métrique des FEVE ayant un terminus en gare SNCF d'Hendaye (la station d'Hendaïa). La partie située en France (Iparalde) représente la moitié du département 64 (Pyrénées-Atlantiques) et fait partie de la région Aquitaine, organisatrice des transports ferroviaires au Pays Basque (le TER).
    Nous allons tout d'abord, dans cet ouvrage, parcourir le réseau de chemin de fer desservant actuellement les trois provinces (Basse-Navarre, Labourd et Soule) composant la partie située à l'extrême sud-ouest du réseau de la SNCF. Puis, nous découvrirons certaines sections de lignes, aujourd'hui disparues, comme les Antennes-Pyrénéennes basco-béarnaises du Réseau du Midi, ainsi que les réseaux à voie métrique du Pays Basque.
    Cet ouvrage est une synthèse historique du réseau basque. Il ne se prétend pas exhaustif, mais il est destiné à permettre au lecteur d'effectuer une agréable promenade de gare en gare sur les lignes de ce petit pays à la fois tourné vers l'océan et la montagne. L'ouvrage, richement illustré, est composé de quatre chapitres et d'annexes techniques plus spécialement destinées aux ferroviphiles.

  • Dans de très nombreuses entreprises belges, françaises, suisses et, plus généralement, européennes, les boîtes à idées refleurissent ! Pour inciter les salariés à se creuser la tête, d'alléchantes primes - versées sous forme de gratifications ou de chèques-cadeaux - sont à la clé.
    Une petite idée peut parfois rapporter gros au salarié et à l'entreprise... Savez-vous que le code-barres, qui est imprimé sur tous les produits destinés à la vente, et que le post-it, mondialement connu, sont le fruit de la trouvaille d'un salarié ? Que vous travaillez dans une entreprise privée ou une administration publique, vos idées sont précieuses et intéressantes.
    Un point commun à toutes les structures employant des salariés : bien souvent, les gens du "terrain" se révèlent être des inventeurs plus efficaces que les ingénieurs... Et pour cause, ce sont eux qui, huit heures par jour, sont sur le terrain et sont donc plus à même d'évaluer les défauts des machines ou les problèmes liés à une prestation de service !
    En ces années de moindre progression du pouvoir d'achat, ayez le réflexe de saisir cette opportunité très concrète d'améliorer votre rémunération ! Voici un guide pratique pour tous les salariés désirant, eux aussi, promouvoir leurs idées. II traite, dans le détail, l'ensemble des questions qui se posent à l'ouvrier, au technicien ou à l'employé "innovateur" : comment trouver une "bonne idée" ? Comment la mettre au point ? Comment la présenter de façon valorisante ?...

  • Le 27 septembre 1981, le premier TGV commercial circulait à 260Km/h entre Paris et Lyon, permettant à la SNCF de changer de siècle avant l'heure ! Mais pour rendre possible cet exploit technologique, de nombreux efforts de recherche seront menés entre 1870 et 1970, un « siècle » durant lequel les ingénieurs des compagnies privées, puis de la SNCF, n'auront cessé de perfectionner ce fabuleux outil qu'est le « chemin de fer », en le faisant passer de la traction vapeur à la grande vitesse. Des voitures à impériale aux trains Corail, en passant par les trains de banlieue, les TEE et les TGV, ce livre vous invite à (re)vivre l'étonnante histoire des chemins de fer. En voiture s'il vous plait. et attention au départ ! Revivez les exploits des « dévorants », des machines à vapeur et des cheminots travaillant dans les « coulisses » du rail, apprenez comment circule un train.
    Lorsque vous refermerez ce livre, le « fonctionnement du rail » n'aura plus aucun secret pour vous !

empty