Romance

  • De cette fracassante rencontre dans le Tyrol autrichien, naît une idylle étrange et passionnée entre Frank, un lieutenant français et la mystérieuse Sibyl. Une fille indéchiffrable, si fuyante. Tellement fascinante... Elle ne consent à livrer que son prénom. Intrigué, ébloui, follement amoureux, Frank essaye en vain d'en savoir davantage. Sibyl apparaît, disparaît... Jusqu'à la terrible nuit d'un drame en montagne. Frank découvre alors un rival dans la vie de Sibyl. Un homme énigmatique, retranché du monde. Il habite un manoir. Pour les gens du pays, c'est « le Baron des neiges »...

  • 1793. Pendant la révolution, Oriane de Cormessan doit fuir la France avec son jeune frère Aimery. Tous deux trouvent refuge à Rupelsheim, en Autriche, auprès d'une cousine qui dirige un chapitre de chanoinesses fondé par la famille des Faldensten. Les Seigneurs loups, tel est le surnom donné aux comtes de Faldensten, car ils portent dans leurs armoiries une tête de loup. Durs, hautains, despotiques, ils sont craints de tous... L'héritier du titre, le redoutable et séduisant Guido, tombe amoureux d'Oriane et décide de l'épouser. Dans sa situation d'émigrée, la jeune fille, terrifiée, ne peut qu'y consentir. Dès cet instant, elle s'attire la haine d'une jeune femme de la cour, délaissée par Guido. Celle-ci, la comtesse Freihild Moldau, jure de se venger de l'affront. « Je sais haïr et aimer... jusqu'au crime », confie-t-elle. Par ce crime, elle compromettra gravement sa jeune rivale. Oriane pourra-t-elle prouver son innocence aux yeux de son Seigneur loup, qu'elle commençait justement à trouver moins terrible, presque tendre... ?

  • Du jour au lendemain, la douce et sensible Anita s'est vue contrainte d'habiter dans l'honorable maison Handen. Et, pour elle, le malheur a commencé... Les Handen, parents éloignés d'Anita, ont le coeur sec. Pétris d'orgueil, ils font subir les pires humiliations à la jeune orpheline, qu'ils méprisent : si son père était un Handen, sa mère était une pauvre Espagnole qui chantait pour gagner sa vie. Pour ajouter à ses souffrances, Anita tombe amoureuse d'Ary, le fils aîné des Handen, un merveilleux artiste, élégant et hautain, qui ne daigne pas s'apercevoir qu'elle existe. Nulle perspective de bonheur, pour Anita, dans ce milieu hostile. Acceptera-t-elle d'épouser Ulrich, le sympathique fils de pasteur, qui en est sincèrement épris ? Elle rêve, elle patiente. Les épreuves, parfois, changent les coeurs... Et si Anita avait raison d'espérer ?

  • Hoël de Penandour, jeune noble breton, vit avec sa soeur Yolande dans le manoir ancestral de Lesvélec. Un jour, il pénètre dans la propriété voisine, la villa des Serpents, et le piège se referme sur lui... Dans cette villa habite Daria Volonef, une danseuse slave encore jeune, au charme ensorcelant, à la voix caressante, toujours vêtue d'étoffes chatoyantes. Elle a trois petits-enfants, Kyra, Ève et Youri, un musicien à la grâce féline. Daria est un monstre. Elle sème le malheur sur ses pas. Parente éloignée des Penandour, elle s'est acharnée sur la famille, y portant la ruine et la désolation. On la fuit, on l'évite, on la craint. Or, Hoël de Penandour et l'adorable Ève s'éprennent l'un de l'autre. Quelles manoeuvres infernales Daria Volonef va-t-elle inventer pour les séparer ? L'amour, parfois, est plus fort que la haine...

  • - Et s'il me plaît de me soumettre à lui ? S'il me plaît d'être son esclave ? Hulda se redressait, le regard en feu. Soudainement, Mme Storven comprit qu'elle ne connaissait pas sa fille... ... Sa fille qui brûle de passion pour le bel Harold, duc de Pengdale. Le duc ne fait que s'en amuser, il ne demandera jamais sa main. Autoritaire, cruel, follement séduisant, il est sans foi ni loi. Certaines de ses conquêtes meurent d'avoir succombé à son redoutable attrait... Est-ce le sort qui attend la charmante Yildiz, dont le nom signifie « étoile » ? Le duc la tient en son pouvoir, elle est sa pupille. Sa douceur, sa beauté l'ont charmé. Il la veut... Ira-t-il jusqu'à l'épouser ? Jamais la violente Hulda ne le supportera. Dans cette sauvage contrée de l'Angleterre où les rochers ont des formes fantastiques, de terribles complots se trament...

  • Qui est donc ce jeune garçon, trouvé inanimé sur une plage bretonne par Jocelyne et Goulven, les enfants du commandant Orguin ? Aucun papier ne l'accompagne. Aucune mémoire ne lui reviendra... Adopté par la famille Orguin, il devient « Gonzague », un second fils. Bien des années ont passé lorsque Jocelyne, pour gagner sa vie, accepte une place d'institutrice en Angleterre, à Rudsay-Manor où elle surveillera l'éducation d'une fillette, Amy Marcill, attachante et douce. Un jour, tandis qu'Amy entraîne dans une galerie de portraits la jeune Française, celle-ci remarque la curieuse similitude de traits de l'un d'eux : elle croit voir Gonzague ! « C'est mon oncle, explique Amy. Il est mort ainsi que son héritier, Brawley, il y a déjà plusieurs années... » Jocelyne veut en savoir davantage. À tout prix ! Lorsqu'elle parvient enfin à faire ouvrir le sarcophage où devrait reposer le petit Lord Brawley, il est vide...

  • Dans une vieille malle, la jolie Gwen a découvert un merveilleux sari brodé d'or... Costumée en Hindoue, la jeune fille se glisse, sans y être invitée, dans le château de Kermazenc, où le comte Igor donne un grand bal masqué. Dougual, le fils du comte, est intrigué par cette belle inconnue. Conquis par sa grâce, il cherche à percer son identité. Il insiste, elle s'enfuit... On ne résiste pas à Dougual. L'éducation qu'il a reçue a exalté son orgueil, lui a desséché le coeur. Après une enquête rapide, il fait enlever Gwen. On la transporte, inanimée, à Pavala, dans l'île de Bornéo. Qui réclamera la jeune fille ? Elle est seule au monde. Traitée en princesse, elle se laisse gagner peu à peu par les prévenances de son ravisseur, qui veut l'épouser. Mais d'inquiétantes figures apparaissent, dans ce palais de marbre où les murs sont incrustés de pierres précieuses...

  • Inquiétante demeure, en vérité, que cette propriété de la côte normande... Un vieillard égoïste, Albéric d'Erquoy, y vit seul en attendant la mort. Sous une forme dramatique, la mort survient. Un matin, on le trouve assassiné. Les proches de la victime s'interrogent : qui est coupable ? Où le vieil original a-t-il caché sa fortune ? D'après son testament, elle appartiendra à celui qui la découvrira. Tout un monde s'agite autour de cette énigme. Des personnages pervers, d'autres purs, angéliques. Au milieu de ce déferlement de passions, une tendre idylle s'ébauche. La sage Raymonde s'est éprise du charmant Ogier, comte de Montanes, qui partage son sentiment. Mais ils ne sont pas du même milieu social... Lorsque le criminel sera démasqué et le mystérieux trésor enfin découvert, les deux jeunes gens parviendront-ils à lutter contre les préjugés et à trouver le bonheur ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Alwyn entra dans une salle immense. Au fond trônait une énorme statue de Siva, taillée dans un granit rouge. Le dieu tendait ses bras multiples, chacun tenant un serpent. Il semblait darder un implacable regard sur les étrangers qui osaient souiller son temple de leur présence. » Le jeune Dr Alwyn Clenmare, établi depuis peu en Bretagne où il exerçait sa profession, vit à présent une étrange aventure... À son grand-père, Lord Rusfolk qui vient de mourir en lui léguant ses titres et privilèges, Alwyn a juré de sauver Ahélya, une petite-cousine enlevée par une secte hindoue. Il n'en connaît qu'un portrait, mais elle paraît ravissante... Après avoir déjoué les intrigues d'un oncle et celles d'Aurora, sa superbe et redoutable fille, Alwyn retrouve enfin la trace d'Ahélya. Bravant tous les dangers, les interdits, les superstitions, il découvre le sanctuaire des brahmes où est cachée la prisonnière. Une angoissante lutte s'engage...

  • - En vous épousant, Bernard, je dis adieu à mon indépendance. Finies l'aventure, les joies de l'aviation ! J'espère que vous me permettrez de voler quelquefois ? - N'y comptez pas, Nancy. D'ailleurs, j'ai votre promesse... Cette promesse solennelle, l'intrépide Nancy regrette déjà de l'avoir faite. Comment renoncer à « l'Alouette », son bel avion aux ailes blanches, à l'ivresse des décollages, des records battus ? À la célébrité ? Le soir de ses fiançailles, elle quitte sa combinaison d'aviatrice pour revêtir une robe de star. A son doigt étincelle le solitaire offert par Bernard. Et c'est la rencontre stupéfiante. Celle d'un inconnu énigmatique, taciturne. Nancy est déconcertée. Troublée ? Peut-être... Son destin, brusquement, change de cap. Commence alors une extraordinaire aventure...

  • En se promenant dans les jardins du château de Versailles, Odile laisse tomber un livre. Un jeune homme le ramasse, le lui tend... Odile est pauvre, effacée. Lui, c'est le prince Frantz de Drosen. Ni l'un ni l'autre ne peuvent oublier cette première rencontre. Devenue la lectrice et l'amie d'Hilda, la soeur du prince, Odile lutte en vain pour échapper à cet amour impossible : tout la sépare de l'homme qu'elle aime. Dans l'entourage du prince, un complot est ourdi contre la jeune et trop jolie Française. Mme de Griehl, dame d'honneur de la princesse, et Mme de Warf, affolée par sa passion pour Frantz, n'hésitent pas à recourir au poison pour éliminer l'intruse. Inconsciente du danger, Odile écrit dans son journal intime : « Ce soir j'ai mis la bague de Frantz à mon doigt, cette bague qui est le signe tangible de notre engagement. Dans quatre jours, je serai sa femme... »

  • « Vous mettez toujours une robe couleur du temps, Gillette ! - Oui, celle-là est grise comme ce ciel d'hiver. Grise comme ma vie... » Ainsi parle Gillette d'Arbiers que la vie, en effet, n'a pas gâtée. Orpheline et soudain ruinée, pour se libérer d'une tutelle odieuse, Gillette se réfugie dans sa métairie délabrée de La Meulière, en Vendée. L'unique bien qui lui reste. L'effondrement de sa fortune a fait fuir un prétendant. Sans argent, que peut attendre désormais Gillette malgré sa jeunesse, sa radieuse beauté ? Courageuse, tenace, elle décide de s'installer dans sa vieille maison et de s'initier aux travaux de la campagne. La rencontre d'un homme exceptionnel, Guy de Trézonne, le châtelain du pays, la trouble autant qu'elle la déconcerte. Il a l'air si hautain, si dur ? Pourquoi ? Gillette a peur dès qu'il la recherche. Aux ciels gris de l'hiver, les ciels lumineux aux couleurs d'espoir succèderont-ils, pour qu'elle change de robe ? Ou, au contraire...

  • - Mademoiselle Claire Dorgel, voulez-vous épouser mon fils ? La proposition de Mme Warein-Meynard, riche châtelaine et patronne des usines où travaille Claire, laisse la jeune chimiste stupéfaite. Depuis longtemps, elle aime le beau Dominique, compositeur tourmenté, que ronge une secrète souffrance. Alors, elle dit oui... Pour son malheur ! Elle n'est sa femme qu'en apparence. Sans cesse, Dominique voyage, afin d'oublier Violette Zarzecka, la célèbre violoniste que Mme Warein-Meynard prétendait morte. Mais Violette surgit de nouveau comme un cyclone. Plus séduisante, plus cruelle que jamais. Dominique a épousé Claire par lassitude, pour céder aux instances de sa mère. Inconscient du chagrin qu'il cause, il demande le divorce. Il aime ailleurs. Claire la tendre, l'effacée, ne se résigne pas. Elle s'est juré de conquérir son mari. Il lui vient une idée fabuleuse...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Le jeune officier se retourna brusquement. Il considéra la fille en pyjama, aux cheveux défaits, qui surgissait de la nuit. Elle brandissait un chandelier de façon menaçante : - Comment êtes-vous entré ici ? dit-elle d'une voix sévère. - Je... J'ai vu qu'il faudrait casser la porte ! avoua-t-il. Près de lui, une petite forme frêle se recroquevillait. » Ainsi Florine rencontre-t-elle Daniel dans une colonie d'enfants réfugiés, au cours de l'exode de 1940. Il la supplie de veiller sur son fils Francis et repart en hâte.... Un grand bouleversement ébranle tout le pays. Les hasards de la fuite conduisent Florine et trois enfants - dont Francis - dans un coin perdu de l'Aude, au Castillet. Deux étranges familles l'y accueillent. Elles se disputent, se haïssent même... Quand le passé resurgit, qu'il prend le visage de l'homme à peine entrevu, Florine va se débattre au coeur d'un drame...

  • « Avant de te « remarier », il faudrait te « démarier » ! Qu'en penses-tu ? dit la vieille dame. Elle s'adressait à la jeune artiste qui allumait une cigarette. Désinvolte, celle-ci secoua ses longs cheveux roux. L'anxiété plissait le front d'Annie, sa nourrice. Cette petite Marie-Reine qu'elle avait élevée... La jolie femme du Dr François Escurol... L'éblouissante Perle May, enfin, l'idole du grand écran, était-ce bien la même fille ? Lasse de jouer les princesses, Perle épousera sous peu Lord Roberts. Elle deviendra pairesse d'Angleterre. Son divorce n'étant pas encore prononcé, Annie s'inquiète. François... Marie-Reine... Il semble qu'entre eux ce soit à jamais fini. François n'a guère réagi lorsque son épouse a si vite déserté le foyer conjugal. C'est peut-être à présent qu'un drame se noue... Celui que Perle ne prévoyait pas.

  • « L'acrobate masqué », ce mystérieux personnage qui fascinait les foules dans tous les cirques du monde, vient de trouver la mort. Franck n'avait rien de mystérieux pour Nathalie. C'était son mari, le père de son enfant. Elle l'aimait. Et voilà que la famille de Franck escamote sa dépouille, qui est transportée en Angleterre. Indignée, Nathalie décide d'aller protester auprès de ces gens qu'elle ne connaît pas. Au château de Parker Lake, elle est reçue par une séduisante créature en grand deuil, Gwendoline. Celle-ci prétend être la veuve de Franck ! Sans dévoiler son identité, Nathalie reste sur place. Pour mener une enquête. Pour faire éclater la vérité. Justement, on a besoin d'une infirmière. La jeune Française a un allié au château. William, le frère de Franck. Il est jeune, il est beau. Détail troublant : il a exactement le même regard que le mari qu'elle a perdu...

  • Sophia vit en plein rêve. Sans famille, sans argent, elle apprend qu'elle vient d'hériter d'un mas en Provence. Le soleil, la garrigue, un toit bien à elle... Enthousiasmée, Sophia quitte tout : emploi d'institutrice, fiancé qu'elle n'aime guère. Sur place, déception ! Le mas n'est pas libre. Et l'occupant, Michel un garçon superbe auquel elle s'est attachée dès le premier regard refuse d'en partir. Il se montre dur, intraitable. Il est dans son droit. Il a même créé un ranch sur la propriété... De louches personnages gravitent autour de Sophia qui s'alarme. Quel mystère plane sur cet héritage ? Devra-t-elle y renoncer ? Refouler un amour sans espoir ? Un jour, Michel surgit devant elle, troublé, ému : - Il est arrivé quelque chose, Sophia. Il faut que vous veniez au mas. Vite ! Très vite...

  • - Avouez qu'il y a une femme dans votre vie, une femme qui vous a fait oublier vos promesses et la bague que vous m'aviez envoyée en gage ! C'est cela, n'est-ce pas, Jean ? - Non, Marion, aucune femme... Ces paroles sont les premières qu'échangent, après une trop longue séparation, la séduisante Marion Carély et le Canadien Jean Chauvin. Sans nouvelles de celui qu'elle n'a pu oublier, Marion est partie pour le Canada, afin de le retrouver. Mais sans cesse, Jean se dérobe. Il refuse entrevues et explications. Un jour, pourtant, dans la sauvage Crique aux Bleuets, Marion croit enfin triompher. Un immense bonheur est là, à portée de sa main... Le lendemain, une photo où l'on voit Jean Chauvin auprès d'une femme et d'un bébé, remet tout en question !

  • La petite Manon Grellier, "L'Enfant mystérieuse" trouvée au bord d'une route, est à présent une ravissante jeune fille. Nul n'a percé le secret de sa naissance. Qu'importe à Maun-Sing, le jeune Maharajah, violemment épris de Manon ! Pour la soustraire aux agissements d'un entourage douteux, il la fait enlever. Manon se réveille en mer sur un yacht somptueux qui vogue vers l'Inde. La captive commence par se révolter : - Je ne vous rendrai jamais la liberté ! lui affirme Maun-Sing. Je vous aime et je vous veux pour femme. Nous nous marierons dans mon pays, dès notre arrivée. Qui résisterait à Maun-Sing, si impérieux, si beau ? Annonce-t-il à Manon le début d'un merveilleux bonheur, malgré tout ce qui les sépare ? Une extraordinaire aventure les attend, dans un palais de rêve dont l'opulence dissimule des périls et des haines insoupçonnables. Pour y échapper, Manon n'a que son coeur et un grand amour...

  • Quel choc pour Mab, la jeune Catalane, quand elle apprend que l'un de ses ancêtres était un « traboucaïre » un bandit qui pillait et rançonnait... On s'en souvient encore, au village. Mais Daniel Maxence, un architecte parisien railleur et blasé, ne fait qu'en rire lorsqu'il s'installe dans la région. Mab le séduit, et il ambitionne de transformer les sauvages garrigues du pays en cité de luxe pour milliardaires. Fascinée, troublée, Mab épouse le prestigieux "étranger" sans voir la peine de Tonin, l'ami de toujours, devenu trop fruste à ses yeux. Paris... Un tourbillon mondain entoure le jeune couple. Mab est grisée. A-t-elle oublié sa vie d'avant ? Un jour, le réveil est brutal...

  • « Est-il possible que Serge m'aime encore ? Et au point de m'épouser ? ». Mary est perplexe. Après l'avoir courtisée, Serge l'a abandonnée, ses parents refusant l'union d'un fils de notaire avec une fille sans le sou... Puis ce brusque revirement ! Cet accueil chaleureux de la future belle-mère, naguère si opposante... Mary, savoure néanmoins le bonheur retrouvé. Son mariage, d'ailleurs, sera célébré dans les plus brefs délais. Elle se pose parfois des questions, quand même... Nul n'y répond vraiment. Seul, Benoît pourrait le faire, sans doute. Benoît, un demi-frère de Serge et qui a une bien mauvaise réputation ! Serait-elle méritée ? Il parvient à entraîner la jeune fille contre son gré à bord d'un chalutier qui lui appartient, la "Belle-de-mai". Le navire, bientôt, cingle vers une destination inconnue...

empty