Milan

  • Faustine creuse son idée, elle cherche des arguments, des raisons. Comme une archéologue creuse le sol, à la recherche de trésors cachés. Voilà pourquoi les désaccords sont utiles : ils poussent à partir à la recherche des raisons. On fouille, on enquête, on se pose des questions. Et c'est ainsi que de discussion en discussion les idées se forment, se déforment, se transforment, évoluent... C'est ainsi que la pensée se construit. Les goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com : un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • « Le Bien et le Mal », un « Goûter philo » pour réfléchir sur ce que sont, philosophiquement, ces deux notions.
    Le loup a faim, il veut croquer l'agneau : ce qui est bien pour le loup ne l'est pas pour l'agneau. Le bien n'est pas le même pour tout le monde. Et peut-être qu'il n'y a pas toujours un bien et un mal ? Souvent ce qui nous empêche de faire du mal, ce sont les autres. Parce que les autres nous voient : ils peuvent nous dénoncer, nous punir, nous juger... Est-ce que seul(e) on se fiche du bien et du mal ? Quand le chef décide, inutile de se poser des questions. Mais attendre qu'on nous dise le bien et le mal, c'est arrêter de penser. C'est comme si on arrêtait d'être un humain. Se poser des questions, réfléchir à ses actes, se demander si c'est bien ou mal, c'est humain. Très souvent, on sait si c'est bien ou mal, mais on se demande si on va le faire ou non, car être honnête avec soi-même, c'est souvent le plus difficile.

  • « C'est beau, c'est arrivé tout seul, par hasard ! » ou « C'est beau, merci Dieu de l'avoir créé » ? Le 44e « Goûter philo » propose aux enfants de réfléchir à cette question essentielle : comment vivre ensemble alors qu'on ne croit pas aux mêmes choses ?
    La religion est un sujet d'actualité, toujours brûlant, qui passionne et parfois aussi tue. Ce « Goûter philo » propose de réfléchir sur la laïcité et sur la religion. Mais également de comprendre l'athéisme : on peut choisir librement qu'aucun dieu n'existe. Comment expliquer qu'il y a des centaines de religions ? Est-ce qu'on vit mieux avec ou sans religion ? A-t-on le droit de critiquer la religion ? De manière beaucoup plus large, ce « Goûter philo » propose quelques pistes pour comprendre ce que signifie donner du sens au monde, à la vie sur Terre et à sa propre vie... avec ou sans religion.

  • Un regard en coin qui fait naître un sourire narquois, un sourire narquois qui entraîne un mot méchant, un mot méchant qui crée une bousculade, une bousculade qui provoque une gifle, une gifle qui fait jaillir un couteau... Et la violence jaillit. Dans le cercle de la violence, on est comme dans un tourbillon, entraîné, incapable de faire un pas de côté, de s'en sortir seul. Un seul moyen pour ne pas être aspiré par le tourbillon de la violence: ne pas y entrer.
    Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • Vivre ensemble en citoyens libres nécessite un subtil et savant dosage d'obéissance et de désobéissance. Une obéissance aveugle et nous tombons dans la soumission, une désobéissance systématique et nous basculons dans le chaos. La recherche de ce dosage soulève des questions d'une actualité brûlante... Quand et comment obéir pour que l'obéissance ne soit pas une simple soumission, un renoncement à soi-même ? Quand et comment désobéir pour que la désobéissance ne soit pas une simple revendication égoïste ? Comment y voir clair entre une obéissance qui garantit notre liberté commune et une obéissance qui nous prive de notre liberté individuelle ? Comment y voir clair entre une désobéissance indispensable pour s'affirmer et défendre notre liberté et une désobéissance qui menace la collectivité et le vivre-ensemble ? Les goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com : un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • Le tout premier « Goûter philo » propose aux enfants de réfléchir sur le cycle de la vie et de la mort, sur la valeur et l'importance de chaque être vivant et sur notre rapport à la mort et au devenir de notre planète.
    Comment on sait que quelque chose est vivant ?
    Pourquoi la mort fait-elle souvent peur ?
    Pourquoi est-ce qu'on meurt ?
    Et si personne ne mourait ?
    Qu'est-ce qui reste quand on est mort ?
    Y a-t-il des vies plus importantes que d'autres ?
    À quoi ça sert de penser à la mort ?
    Est-ce qu'on choisit sa vie ?
    C'est drôle à dire, mais nous mourons parce que nous vivons. Le caillou ne meurt pas parce qu'il ne change pas. Tout ce qui pousse, grandit, change, meurt un jour.

  • Dans une démocratie, on vote. Le moment des élections, c'est le moment où le peuple utilise son pouvoir: celui de choisir ses représentants. Mais c'est aussi le moment où le peuple peut renvoyer les représentants qu'il juge mauvais. C'est extraordinaire! La démocratie est un système qui permet de se débarrasser des dirigeants politiques sans violence, sans couper de têtes, sans bain de sang. Qu'est-ce qu'une dictature? Est-ce possible de vivre ensemble en étant chacun complètement libre de faire tout ce qu'on veut?
    Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • On le sait bien, la beauté n'a rien à voir avec la gentillesse, et la laideur n'a rien à voir avec la méchanceté. Mais alors pourquoi quand on dessine quelqu'un de méchant on dessine quelqu'un de laid? Et pourquoi les sorcières des histoires ne sont jamais jolies et attrayantes? Pourquoi ce que tu trouves beau un ou une autre le trouve laid? Et est-ce important de se trouver beau ou belle?
    Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • Chef ou cheffe de chantier, d'orchestre, de rang, de secteur, de rayon, de bande, d'État, d'entreprise, de bord... Incroyable, le nombre de chefs et de cheffes que l'on trouve partout! Il y a toujours un chef ou une cheffe! Et souvent, les chefs et cheffes ont des chefs et cheffes, qui ont des chefs et cheffes, et les chefs et cheffes des chefs et cheffes ont encore des chefs et cheffes... On aime être chef ou cheffe, pas de doute là-dessus! Souvent, dans un groupe, il y a un ou une cheffe. Est-ce que cela veut dire qu'il faut quelqu'un qui commande? Et est-ce qu'on est chef ou cheffe de soi?
    Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • Les humains sont constamment affairés: du matin au soir, ils travaillent. Ils ne se contentent pas de ce qu'ils ont, comme les animaux, ils transforment sans cesse le monde. Les humains sont obligés de travailler pour avoir de quoi vivre. Cela n'existe pas, le pays magique où tout existe en abondance, où tous les gens ont tout ce qu'ils veulent, sans rien faire. Mais ils semblent aussi être heureux de ce travail. Et l'argent, à quoi sert-il? S'il y avait des habitants sur d'autres planètes et qu'ils venaient sur Terre, ils se diraient que l'argent est magique. Les humains ont des pièces et des billets ou des cartes, et, quand ils les donnent, ils obtiennent ce qu'ils veulent!
    Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans!
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • Les petits et les grands la nouvelle édition du goûter philo n°12, qui traite du droit de dire non et des violences faites aux enfants.Qu'est-ce que ça veut dire être petit, et être grand? Pourquoi certaines choses sont interdites aux moins de 12 ans? Est-ce qu'on a des droits quand on est petit? Est-ce que les grands ont des devoirs envers les petits? Est-ce que les petits ont le droit de dire non à un grand? Quand on est petit, on obéit aux grands, à l'école, à la maison, au club de sport... Alors souvent les enfants pensent que les grands et les adultes ont le droit de tout faire, de tout leur faire, de tout leur faire faire. Si les adultes oublient d'expliquer qu'être grand ne veut pas dire avoir tous les droits, comment les petits peuvent le savoir?

  • Chaque matin, en ouvrant un oeil, on ne repart pas de zéro, on n'est pas tout neuf comme le nouveau-né qui vient au monde. On se souvient de son nom, de la dispute d'hier soir avec son frère et de la couleur des yeux de la nouvelle qui est arrivée avant-hier. On repousse la confiture d'oranges car on n'a pas oublié à quel point elle est amère... Aujourd'hui je sais qu'hier j'étais moi, qu'aujourd'hui je suis toujours moi, et que demain je serai encore moi. C'est pour tout le monde pareil, quand on veut parler de soi on commence par parler de son passé. Mais on ne choisit pas ses souvenirs, ni ses oublis. Les Goûters philo, ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans !
    Www.lesgoutersphilo.com: un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

  • C'est quoi, la différence entre garçon et fille ? Une femmelette, ça existe ? Et un garçon manqué ? Le « Goûter philo » « Les Garçons et les Filles » pour réfléchir à la question du genre. « Les Goûters philo » aident les enfants à réfléchir aux questions importantes qu'ils se posent. Toute une série de livres clairs, directs et drôles pour éveiller aux idées.

  • Le « Goûter philo » « Le Respect et le Mépris » propose aux enfants de réfléchir sur ces deux notions au coeur des relations entre humains.
    Qu'est-ce que ça veut dire « se faire respecter » ?
    Est-ce que tout le monde a droit au respect ?
    Est-ce qu'on peut se respecter soi-même ?
    Peut-on mépriser quelqu'un sans le faire exprès ?
    Le respect, cela s'apprend ?
    On s'imagine qu'en se faisant obéir, on se fait respecter. On s'imagine qu'en se faisant craindre, on se fait respecter. Confondre le respect avec la politesse, l'obéissance, la peur ou d'autres choses, c'est embêtant : à force, on ne saura plus ce que c'est, le respect, le vrai.

  • Pourquoi le travail que donne le professeur, ça s'appelle les devoirs ? A-t-on plus de droits ou de devoirs ? Comment on sait qu'on a le droit de faire quelque chose ? Le « Goûter philo » « Les Droits et les Devoirs » pour réfléchir à la vie en société.
    « Les Goûters philo » aident les enfants à réfléchir sur les questions importantes qu'ils se posent, ici sur ces deux notions que sont les droits et les devoirs. Toute une série de livres clairs, directs et drôles pour éveiller aux idées.

  • De quoi a-t-on besoin pour obtenir des succès ? Est-ce que les échecs servent à quelque chose ? C'est quoi, avoir la grosse tête ? Être en échec scolaire, cela veut dire être tout entier un échec ? Pour réussir on a besoin que les autres y croient. Les succès et les échecs, on les rencontre quand on est gourmand de la vie, gourmand de projets, quand on se lance et qu'on ose faire des expériences. Le « Goûter philo » « Le Succès et l'Échec » pour réfléchir aux expériences de la vie.
    La nouvelle édition du « Goûter philo » « Le Succès et l'Échec », pour réfléchir sur ce que sont, philosophiquement, ces deux notions.

  • La colère fait peur : on parle de rage, de fureur. On dit aussi de celui qui est en colère qu' »il n'est plus lui-même ». Bref, face à la colère, il n'y aurait qu'une chose à faire : la combattre, l'éviter, et même l'empêcher de naître.
    Mais qu'en est-il vraiment ? La colère n'est-elle pas une force de résistance et de révolte autant qu'une force d'agression et de destruction ? N'est-il pas parfois légitime, voire raisonnable, d'entrer en conflit ?
    Toute la question est alors de savoir jusqu'où il nous est possible de contrôler nos colères et de nous assurer que nous ne nous trompons pas d'objet ni ne manquons nos objectifs.

  • Le 48e « Goûter philo » propose aux enfants de réfléchir à la question du rôle des artistes et de l'art dans la société. Van Gogh, Picasso, Léonard de Vinci... Quelle place les artistes occupent-ils dans notre société ? Que nous apportent-ils ? Pourrions-nous nous passer d'eux ?
    Les agriculteurs, les architectes, les artisans, les commerçants, les professeurs... ont tous une raison d'être bien définie : leurs activités répondent à des besoins liés à la survie ou à la vie en société. Mais qu'en est-il des artistes ? Certaines oeuvres d'art ont le pouvoir d'orienter notre regard là où il n'allait pas, elles peuvent aussi nous toucher, nous bouleverser, nous faire réfléchir, et parfois transformer quelque chose en nous et dans notre manière d'être. Dans le monde actuel, que l'on appelle une « société de consommation, les oeuvres d'art sont-elles englouties dans la masse des produits de divertissement, à consommer, ou peut-on et sait-on encore repérer des oeuvres d'art à contempler ?

  • Qui est susceptible de nous trahir ? D'où viennent les trahisons qui déchirent une relation et nous laissent dans une grande détresse ? De nos proches bien sûr, de ceux en qui nous avons placé toute notre confiance. Pour qu'il y ait trahison, il faut d'abord qu'il y ait eu de la confiance. Alors forcément la question se pose : faut-il décider une fois pour toutes de ne plus jamais faire confiance pour se protéger de l'éventualité d'une trahison et de l'atroce douleur qui l'accompagne ? Ou bien devrait-on prendre le risque de la trahison afin de goûter au plaisir de s'abandonner à l'autre, de vivre le bonheur d'aimer et de tout partager, de se confier ?

  • Le « Goûter philo » « Moi et les autres » pour réfléchir à la place que chacun donne à l'autre, cet autre très différent de moi, qui est un semblable, un humain.
    Pourquoi, quelquefois, les autres nous font peur ?
    On peut se mettre à la place de quelqu'un d'autre ?
    Le racisme, c'est quoi ?
    Est-ce que je pourrais vivre tout seul ?
    Pourquoi on est tous différents ?
    Pourquoi on se sent jugé par les autres ?
    Pourquoi ça fait du bien d'avoir des amis ?
    Comment on sait ce qui se passe dans la tête des autres ?
    Comment avoir une idée de ce que l'on est, sans les autres ? Comment savoir si l'on est gentil, méchant, jaloux, affectueux, attentionné... si les autres ne sont pas là ? Pour se connaître, on a besoin de passer par les autres.

  • Tolérance et intolérance, le vivre-ensemble est un sujet plus que jamais au coeur des débats qui animent notre société.

    Le 47e "goûter philo" propose aux enfants de réfléchir à la question du vivre-ensemble.

  • Les " Goûters Philo " aident les enfants à réfléchir sur les questions importantes qu'ils se posent, ici sur ces deux notions parfois antinomiques que sont la croyance et la connaissance, traitées dans la veine de ce qui fait le succès de la collection.
    " 2 + 2, ça fait combien ?
    4, crient tous les enfants.
    Et 3 + 3 ?
    6 !
    Et un triangle a combien de côtés ?
    3, répondent les enfants tous ensemble.
    Et tout cela, vous le savez ou vous le croyez ?
    On le sait ! disent-ils, étonnés par cette question.
    Et les dieux, ils existent ?
    Oui, répondent certains enfants.
    Non, répondent d'autres.
    Et ça, vous le croyez ou vous le savez ? " Là, tout le monde réfléchit.
    " O n le croit ! disent certains.
    On le sait, disent d'autres. " Tiens, tiens... Quelquefois on utilise le verbe savoir, d'autres fois, on utilise le verbe croire. Peut-être que ce serait bien de comprendre quand et pourquoi on peut dire : " Je sais. " Et quand et pourquoi on peut dire : " Je crois. " Brigitte Labbé (domiciliée à Paris, dans le 14e arr.) est écrivain. Elle est l'auteur des livres de la collection de philo pour enfants dès 6 ans " dis-moi filo " et coauteur de tous les livres de la collection " De vie en vie ", ainsi que des albums Maman a une maladie grave et Papa a la maladie de l'alcool. Elle anime des goûters philo dans les écoles, librairies, bibliothèques, aux quatre coins de la France, et même dernièrement en Turquie (un des 18 pays a avoir acheté les droits des " Goûters Philo ").

  • Les "Goûters Philo" aident les enfants à réfléchir sur les questions qu'ils se posent. Toute une série de livres clairs, directs et drôles pour éveiller aux idées.

  • Libre et Pas libre, un « Goûter Philo » pour réfléchir sur ce que sont, philosophiquement, ces deux notions. Nous pouvons refuser les obligations, nous pouvons être obsédés par la liberté, ne penser qu'à garder notre liberté.
    Mais nous pouvons aussi l'utiliser pour faire des choix qui nous font découvrir des plaisirs, des joies, des gens.. Et alors la liberté devient un moyen de construire notre bonheur, un bonheur dont nous sommes responsables.
    La liberté donne de la valeur à nos actes. Pour pouvoir l'exercer, il faut avoir de vrais choix, et surtout être éclairés sur les conséquences de ces choix.

empty