Fiammetta Venner

  • Le Brexit, l'élection de Trump puis celle de Bolsonaro, le  piratage massif de nos données personnelles par Cambridge Analytica, l'essor des climatosceptiques, la montée des extrêmes en Europe, la généralisation de la défiance et le goût pour l'apocalypse... Derrière tous ces fléaux, un homme, peu connu du grand public, semble tirer les ficelles : Steve Bannon. 
    Craint ou adulé, ce personnage ne laisse personne indifférent. Né dans une famille irlandaise modeste, catholique et démocrate, au coeur de la banlieue américaine, Bannon devient banquier chez Goldman Sachs puis producteur à Hollywood - où son talent et son énergie lui permettent d'amasser une fortune considérable... qu'il va choisir de mettre au service de la droite dure.
    En 2012, il prend la tête de Breitbart News, le site de la nouvelle droite radicale qui ne recule devant rien - ni racolage ni fake news - pour marquer les esprits et manipuler les foules. Une expérience et un pouvoir d'influence qu'il mettra au service de Donald Trump. Une fois élu, Bannon devient son stratège, son âme damnée. Pour lui, il théorise l'affrontement avec la Chine et lance l'alerte contre les risques de sa 5G.
    Evincé de la Maison Blanche, il se rabat sur l'Europe. Son « Mouvement » ambitionne de fédérer tous les courants nationalistes d'extrême droite... Il sévit jusqu'en France, où il conseille le Front National et rêve d'instrumentaliser les Gilets jaunes. Il n'a pas vu venir la crise du coronavirus, mais croit au Chaos et à ses bienfaits en 2020.
    Cette enquête haletante, menée sur plusieurs continents, nous révèle bien des aspects cachés du destin de cet homme. Partout, il apparaît comme l'idéologue par qui le populisme advient. Quels sont ses réseaux ? Comment parvient-il à manipuler l'opinion ? Est-il un aventurier opportuniste ou un penseur intraitable ?
    En route à ses côtés, on croise des vendeurs d'armes et des catholiques radicaux, des souverainistes et des ultralibéraux, des informaticiens qui surveillent et des ouvriers qui perdent leur boulot, des idéalistes et des apocalyptiques.
    Pour parvenir à ses fins, Bannon semble prêt à tout. Mais que veut-il vraiment ?Fiammetta Venner nous offre ici le livre qui nous manquait : toute époque a son roi secret, le voici mis à nu

  • Thierry Meyssan devient célèbre, à l'automne 2001, quand son livre L'effroyable imposture connaît un succès immense en France, puis dans le monde entier. « Aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone ! » affirme en effet Thierry Meyssan.
    Pour la première fois, une enquêtrice réputée cherche à comprendre qui est ce militant aux engagements multiples, changeants, controversés, secrets ; quels sont ses réseaux ; ses méthodes ; ses véritables objectifs.

    Une enquête explosive.


  •    Depuis qu'elle a rejoint le Conseil français du culte musulman, l'UOIF (Union des oraganisations islamiques de France) représente un tiers de l'islam de France aux yeux des médias et des Français. Pourtant, il ne s'agit pas de n'importe quelle organisation musulmane, mais de la vitrine française de l'islam des Frères musulmans, la plus politique et la plus redoutable des confréries islamistes.
       Ses cadres sont régulièrement accusés de tenir un double langage. Respectieux de la laïcité et des valeurs républicaines côté face. Mais intégristes, antilaïcité et anti-intégration côté pile. Double discours ? Ou cela veut-il dire que Nicolas Sarkozy a eu raison de parier sur les vertus modératrices de leur intégration au sein du Conseil français du culte mulusman ? Qui de la République ou des islamistes a eu raison de parier sur leur institutionnalisation ? 
       La réponse à cette question est cruciale à l'heure où le débat s'engage pour savoir si la République doit maintenant aller plus loin en finançant des lieux de culte musulmans et en formant des imams en collaboration avec tous les acteurs du Conseil français du culte musulman. Y compris l'UOIF. Quitte à lui offrir l'incontestable pouvoir de contribuer à modeler le visage de l'Islam français de demain. A quoi ressemblera-t-il ? Et que se passera-t-il le jour où la mosquée de Paris perdra la présidence du Conseil au risque de lui laisser la place ? N'a-t-on pas pris le risque de vendre l'islam de France aux plus radicaux en conviant une association aussi stratège et aussi déterminée à la table de la République ?
       Ce livre enquête est le premier consacré exclusivement à l'UOIF, le premier à dévoiler sa stratégie, ses réseaux, ses ambitions nationales et internationales, le seul à anticiper ce que réserve sa montée en puissance dans un pays comme la France. Mis en perspective, ce portrait ciselé de l'organisation islamiste et de son rapport de force avec la République prend la forme d'un désaveu cinglant pour Nicolas Sarkozy et les partisans d'une laïcité à l'anglo-saxonne.

  • Par-delà l'expression électorale classique de l'extrême droite qu'est le Front National, les nostalgiques d'une France d'antan forment une nébuleuse que l'on pourrait appeler « l'Extrême-France ». Cette Extrême-France incroyablement diverse, organisée, souvent fanatique, juge le présent décadent et ne rêve que du temps passé, « idéal » Elle est active, fortement organisée, et irrigue plus qu'on ne l'imagine nos mouvements politiques traditionnels. Cet essai hors du commun nous fait découvrir aujourd'hui cette France méconnue. Après des années d'enquêtes de terrain, d'entretiens, de rencontres, et en s'appuyant sur le décryptage de plus de 20.000 mobilisations (travail statistique jamais réalisé jusqu'ici), Fiammetta Venner a choisi d'étudier l'Extrême-France en la classifiant en cinq « familles » : le Front national, les catholiques traditionnalistes, les nationaux-radicaux, les royalistes, les provie. L'auteur nous fait découvrir, de l'intérieur, ces groupes minoritaires mais inquiétants : séances de commémoration en l'honneur de Pétain ou de Louis XIV, prières contre l'avortement, nuits de soltice, opération de soutiens aux Bosniaques, campagnes pour faire interdire un livre ou un film, opérations de groupes post-skinheads, repositionnement stratégique et électoraliste du Front national, tout est soigneusement recensé et expliqué. Chaque « famille » est analysée en profondeur : objectifs, méthodes, pouvoir réel, réseaux d'influences, chants, sites internets, journaux, librairies, Grâce ce travail rigoureux et inédit, Fiammetta Venner nous livre la radiographie d'une « certaine idée de la France ».

  • Le catholicisme donne parfois le sentiment d'avoir réussi son aggiornamento. Pourtant, les années Jean-Paul II et Benoît XVI sonnent comme une revanche : celle des intransigeants. En l'espace de deux pontificats, les voilà devenus les nouveaux soldats du Vatican au détriment des ordres anciens et plus encore des catholiques modernistes. Jusqu'où ira ce virage ? Jusqu'à faire du concile de Vatican II une parenthèse ? Jusqu'à Vatican moins II ? C'est ce qu'ont voulu savoir Caroline Fourest et Fiammetta Venner en enquêtant sur les relations complexes qu'entretient Rome avec trois courants sulfureux du catholicisme contemporain : l'Opus Dei, la Légion du Christ et les traditionalistes.

  • Depuis le 11 septembre 2001, le monde vit dans la hantise du terrorisme musulman. Mais ce traumatisme n'a pas permis une réflexion en profondeur sur l'origine de ce terrorisme : l'intégrisme. Quand il l'a fait, le monde occidental a voulu se persuader que seul l'islam pouvait susciter la barbarie. Ce qui a le mérite de rassurer et d'accréditer la thèse du « choc des civilisations ».
     Caroline Fourest et Fiammetta Venner se sont plongées dans les documents, les témoignages, les interviews et les textes sacrés. Elles apportent un cinglant démenti à cette illusion en démontrant que, sur bien des points (comme les droits des femmes, la sexualité, l'intolérance culturelle ou la violence), le monde dont rêvent les intégristes musulmans ressemble à s'y méprendre à celui prôné par les intégristes juifs et chrétiens. Mieux, malgré les apparences d'un choc des religions, leurs actions convergent vers un monde toujours plus instable et de moins en moins sécularisé dont tous profitent.
     La véritable ligne de fracture, loin d'isoler l'Islam du « reste du monde », pourrait surtout séparer partout dans le monde les démocrates des théocrates - autrement dit, les partisans d'une cité ouverte, tolérante et protectrice des libertés individuelles -, des intégristes, fondamentalement d'accord pour prendre la laïcité sous les tirs croisés de leurs fanatismes.
    Ce livre analytique par son ton et sa méthode, mais explosif par les questions qu'il soulève et les réponses qu'il apporte, est un signal d'alarme pour tous les défenseurs des libertés et de la laïcité.

  • Nous l'avons vue grandir à l'ombre d'un père qui a hanté notre vie politique pendant quarante ans. Elle a pris sa place mais refuse celle du diable. Avec sa blondeur, son sourire parfois dérangeant, la dureté de ses formules, sa voix incomparable, Marine Le Pen, a tout compris à son époque, se joue des médias et prend la lumière. Mais elle demeure une inconnue.
    Au sein de l'extrême droite, beaucoup lui reprochent un vocabulaire "politiquement correct", pensé pour faire "du chiffre électroral". A l'extérieur, il a suffi de peu d'efforts - se tenir à l'écart du pire - pour nous apparaître comme fréquentable. L'est-elle vraiment ?
    Pour répondre à cette question, il faut entrer dans la vie de Marine Le Pen, percer à jour ses motivations et savoir qui l'entoure vraiment. Décrypter son opération "dédiabolisation". Dévoiler son OPA sur la laïcité. Décortiquer son revirement sur l'économie.
    Pendant des mois, Caroline Fourest et Fiammetta Venner ont enquêté, disséqué, écouté. Témoins, anciens du FN, compagnons de route, stratèges de passage ou doctrinaires endurcis. Elles ont interrogé sans fard Marine et Jean-Marie Le Pen. Exhumé des documents, croisé les programmes, surfé sur les sites de toutes tendances et ont rassemblé les images de l'album de famille frontiste. Elles nous racontent les dessous d'un clan unique par son système de cour, ses rêves de grandeur et ses petits arrangements.
    Le Front National - que d'anciens militants accusent d'être surtout un "Front familial" - peut-il vraiment donner des leçons ? Son nouveau programme est-il si différent de l'ancien ? Marine Le Pen veut-elle "tuer le père" ? Ou le réhabiliter ? Changer le FN ou le faire gagner ?
    Désormais, nous savons.

empty