FeniXX réédition numérique (C.L.D.)

  • Le scoutisme a le privilège de garder jeune ce qui l'approche : cela est vrai des éducateurs, mais aussi des livres eux-mêmes. C'est ainsi que, presque quadragénaire, le texte du Père de Paillerets a conservé toute sa jeunesse d'idées et de ton. C'est un maître-livre, sans dogmatisme. Il offre de très riches aperçus sur la psychologie des garçons et montre, à partir de l'expérience vécue, comment le scoutisme répond parfaitement aux différentes étapes de la croissance. Ce texte reste aujourd'hui, comme l'écrivait le Père Forestier, « un admirable petit traité de psychologie descriptive des garçons, de l'âge louveteau à l'âge routier ». Il invite tous les éducateurs à observer les jeunes tels qu'ils sont, avec ce réalisme et cette sympathie qui demeurent la marque de toute éducation scoute.

  • Le scoutisme a le privilège de garder jeune ce qui l'approche : cela est vrai des éducateurs, mais aussi des livres eux-mêmes. C'est ainsi que, presque quadragénaire, le texte du Père de Paillerets a conservé toute sa jeunesse d'idées et de ton. C'est un maître-livre, sans dogmatisme. Il offre de très riches aperçus sur la psychologie des garçons et montre, à partir de l'expérience vécue, comment le scoutisme répond parfaitement aux différentes étapes de la croissance. Ce texte reste aujourd'hui, comme l'écrivait le Père Forestier, « un admirable petit traité de psychologie descriptive des garçons, de l'âge louveteau à l'âge routier ». Il invite tous les éducateurs à observer les jeunes tels qu'ils sont, avec ce réalisme et cette sympathie qui demeurent la marque de toute éducation scoute.

  • Joseph Folliet avait tout juste passé le cap des trente ans quand il publia ce livre en 1936. Il avait voulu en faire un livre jeune, et écrit pour les jeunes, né de la nature et rédigé à la bonne franquette, pétri d'humour et de fantaisie. Ces pages ont la simplicité franciscaine. Elles s'adressent à tous ceux, Scouts ou non, qui trouvent sur la route quelques éléments de leur vie spirituelle. La route de Joseph Folliet, c'est une route de pauvreté et d'humilité, d'obéissance et de simplicité, de maîtrise et de pureté, de charité et de foi : une route évangélique. Elle appelle à une sainteté libre et joyeuse. Rien dans ce texte, un demi-siècle plus tard, n'a perdu de son attrait et de sa verdeur. C'est pourquoi il importait qu'un tel livre, qui connut naguère un immense succès, rejoigne aujourd'hui sur la route tous ceux qui y cherchent à la fois une ascèse, et une spiritualité.

  • Joseph Folliet avait tout juste passé le cap des trente ans quand il publia ce livre en 1936. Il avait voulu en faire un livre jeune, et écrit pour les jeunes, né de la nature et rédigé à la bonne franquette, pétri d'humour et de fantaisie. Ces pages ont la simplicité franciscaine. Elles s'adressent à tous ceux, Scouts ou non, qui trouvent sur la route quelques éléments de leur vie spirituelle. La route de Joseph Folliet, c'est une route de pauvreté et d'humilité, d'obéissance et de simplicité, de maîtrise et de pureté, de charité et de foi : une route évangélique. Elle appelle à une sainteté libre et joyeuse. Rien dans ce texte, un demi-siècle plus tard, n'a perdu de son attrait et de sa verdeur. C'est pourquoi il importait qu'un tel livre, qui connut naguère un immense succès, rejoigne aujourd'hui sur la route tous ceux qui y cherchent à la fois une ascèse, et une spiritualité.

empty